Les orages cévenols sont des évènements climatiques extrêmes souvent à l’origine d’inondations. © mario beauregard, Fotolia

Planète

Épisode cévenol

DéfinitionClassé sous :climatologie , météorologie , orage
 

À l'origine, on appelait épisode cévenol un phénomène météorologique assez particulier qui intervient principalement dans les Cévennes et ses environs. Aujourd'hui, le terme s'étend parfois aux phénomènes similaires qui se produisent sur les reliefs des arrière-pays méditerranéens et on l'appelle aussi épisode méditerranéen.

Il s'agit d'orages très violents et fortement localisés, qui s'accompagnent de pluies diluviennes - plus de 200 mm de précipitations en 24 heures -, entraînant dans la majeure partie des cas, des inondations.

Le 6 septembre 2005, un épisode cévenol a frappé l’Hérault et le Gard. © cevenol2, Wikipédia, cc by-SA 2.0

Comment se forment les épisodes cévenols ?

Le phénomène est bien connu des météorologues et il est relativement bien compris. Les épisodes cévenols se forment lorsque le vent chaud et humide en provenance de la Méditerranée se dirige vers le nord. Au moment où il bute contre le massif montagneux des Cévennes, il rencontre l'air froid présent en altitude. Ces conditions sont souvent réunies en automne. Se forment alors classiquement des nuages chargés de pluie. Mais dans ce cas, les nuages sont bloqués par la montagne et se reforment perpétuellement. Si bien que les orages peuvent durer plusieurs heures, provoquant des dégâts importants.

On se souvient évidemment du déluge de Vaison-la-Romaine en 1992 pendant lequel 150 mm d'eau tombèrent en deux heures, soit à peu près le quart des précipitations annuelles à Paris. Et l'épisode de début novembre 2011 a été exceptionnel par sa durée - 9 jours - et par son extension spatiale. Localement, il a pu tomber jusqu'à 800 mm d'eau. Quant à celui du 29 septembre 2014, il a tout simplement été le plus violent enregistré dans l'Hérault. Ce jour-là, en 3 heures seulement, 300 mm de pluie sont tombés sur Montpellier.

Cela vous intéressera aussi

Pourquoi étudier les orages depuis l'espace ?  Chaque année en France, la foudre tombe environ un million de fois. Elle génère une série de phénomènes mal connus que l’on ne peut observer que depuis l’espace. À partir de 2016, le satellite Taranis devrait nous permettre de mieux les comprendre. Le Cnes nous parle plus en détail de ce projet en vidéo.