Le jardin en trou de serrure est un concept d’aménagement originaire d’Afrique. Ces méthodes permettent une importante production de légumes sur des surfaces limitées tout en contrôlant l’arrosage. © Clem Rutter, Wikimedia Commons, by-sa 3.0

Maison

Permaculture : construction d'un jardin en trou de serrure en 5 étapes

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , Environnement , éco-gestes

Comment combiner toute l'année culture de fruits et de légumes avec le compostage sur des espaces réduits ? Les jardins potagers en trou de serrure, appelés aussi jardins porte-bonheurs, sont la solution. Voici comment procéder.

Où installer votre compost : au fond du jardin ? Cependant, vider ses déchets de cuisine par temps frais ou pluvieux va vite devenir une corvée. À côté de la maison ? C'est une solution pratique, certes, mais peu esthétique, et parfois malodorante, lorsqu'on accueille ses amis. Une autre méthode peut s'envisager : celle du potager en trou de serrure. Le keyhole garden (dénomination anglaise) est un petit potager circulaire avec, en son centre, une colonne pour recueillir les débris végétaux. Ces derniers se transforment ensuite en compost. Voici les étapes pour cette réalisation.

D'abord, délimiter l’espace

Démarquez un espace circulaire de 3 à 3,50 mètres de diamètre, avec un rond central de 0,60 à 1 mètre selon qu'il s'agit d'un jardin en trou de serrure simple ou familial (avec un apport collectif de compost).

Construire le muret de votre jardin en trou de serrure

Bâtissez le muret à la périphérie du cercle délimité, y compris dans l'échancrure du trou de serrure qui permet d'accéder en son centre. Il doit être d'une hauteur d'environ 60 à 80 cm à sa gauche et de 0,80 à 1 mètre à sa droite. Attention de bien veiller à l'orientation du jardin : le trou de serrure doit être idéalement situé à l'est. Néanmoins, sa facilité d'accès prime sur l'orientation.

Un joli potager. © Pixabay

Installer la tour de compostage

Plantez au centre de la structure huit pieux d'environ 1,60 mètre de longueur minimum sur le périmètre du cercle réservé à la tour. Enfoncez-les verticalement, d'une hauteur au moins de 20 centimètres. Passez un grillage à poules entre ces piquets et formez une colonne.

Mettre en place les cheminées d’humidification

Les cheminées sont constituées de rameaux de bois imputrescibles (idéalement de l'acacia) d'au moins deux à trois centimètres de diamètre. Ces fagots composés de trois rameaux ou plus (en fonction du diamètre) doivent être suffisamment profonds pour toucher la base du potager et déborder d'environ 20 centimètres de la surface de la terre.

Remplir le jardin par couches

N'hésitez pas à employer la technique de la culture dite « en lasagne » (par couche) pour remplir votre potager. Commencez par déposer des morceaux de bois de grosses et moyennes sections (branches brisées, bûches...), ajoutez ensuite une couche de tonte (ou tout autre déchets verts), puis du bois plus fin (feuilles mortes par exemple) et enfin, une couche de compost bien mûr. Si vous plantez le jour même, ajoutez un peu de terreau au fond de votre trou de plantation.

À vos outils!

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi