Jardin cultivé en permaculture. © zlikovec, fotolia

Maison

Potager en permaculture : comment bien débuter ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , permaculture , aménagement du jardin

La permaculture exige de bien observer votre jardin afin de lui apporter des soins adaptés. Son principe de fonctionnement consiste avant tout à ne jamais laisser un sol nu, mais à pailler en permanence ses parties où les légumes ont été récoltés. Mais a-t-on besoin de connaissances spécifiques pour cultiver un potager et réaliser un jardin en permaculture ?

Quelles plantes poussent seules dans votre jardin, quels animaux et insectes y vivent ? Comment est orienté votre jardin, qu'est-ce qui est exposé au soleil et combien de temps ? Où le vent est-il le plus fort ? Quels sont les endroits les plus humides et les plus secs ? En permaculture, le potager n'est pas composé que de légumes, il existe dans un ensemble global de végétaux qui se complètent. Les adventices, quant à elles, ne sont plus appelées « mauvaises herbes » car nombre d'entre elles sont souvent utiles.

La permaculture est une manière éthique et non figée de concevoir la culture. Elle s'inspire de la biodiversité de chaque écosystème. Écologique, elle se veut respectueuse de la nature et de l'humain. En étudiant les relations et les échanges des êtres vivants, elle se propose de la restituer de manière pensée dans le jardinage.

Herbes aromatiques cultivées en permaculture. © Terezqua, Fotolia

Petit pratique de permaculture

Le principe de la permaculture est de cultiver au-dessus du sol, pour ne pas épuiser ses ressources. Pour cela, il va falloir surélever les espaces cultivés en les plaçant sur des buttes offrant de meilleures expositions à la lumière.

Si vous adoptez cette technique, la terre ne devra jamais être retournée ni bêchée. Par contre, l'aérer sera permis, à 15 cm de profondeur au maximum, à l'aide d'une griffe ou d'une grelinette. Il faudra placer les plantes les plus hautes au centre de vos parcelles, ce qui permettra de rendre l'accès à toutes plus facile. Vous pourrez aussi faire pousser un bon nombre de légumes en hauteur, en utilisant des treillis et des suspensions pour gagner de l'espace et ombrager certaines de vos plantes. Enfin, il vous faudra pailler le sol en permanence : paille, copeaux ou encore foin séché. Un dernier conseil : laissez la nature vivre tranquillement et se développer à son gré !

En savoir plus sur Michel Caron

Ingénieur agricole de formation il a pendant toute sa vie professionnelle, en tant que journaliste, collaboré à plusieurs hebdomadaires agricoles.

N'hésitez pas à acheter le livre : « 52 semaines au jardin »