La couette en duvet est le modèle d'origine. © Olga, Adobe Stock
Maison

Comment choisir sa couette ?

Question/RéponseClassé sous :décoration , couette , fibre textile
 

Comment choisir sa couette ? Des couettes en duvet aux modèles en fibres synthétiques en passant par les couettes naturelles contenant des matériaux d'origine végétale, il y a vraiment de quoi y perdre son latin lorsque l'on souhaite investir dans une couette. Aussi, est-il indispensable de bien se renseigner au préalable afin d'acheter un modèle de couette correspondant à ses besoins et son budget.  

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Mauvais sommeil : origines et signes inquiétants  Pourquoi dort-on mal ? Existe-t-il des facteurs qui perturbent le sommeil ? Sylvie Royant-Parola, psychiatre et médecin spécialiste du sommeil, répond à ces questions. 

Alors que la couette existait depuis le Moyen Âge, elle a été remplacée dans la seconde moitié du XXe siècle par les traditionnelles couvertures et couvre-lits en raison de la suspicion de présence d'acariens dans les duvets. Grâce à l'arrivée des fibres synthétiques et des traitements hypoallergéniques, la couette a fait son retour voici une vingtaine d'année dans la plupart des foyers, et même dans de nombreux hôtels.

La couette en duvet, le modèle d’origine

À l'origine, il n'existait que des couettes garnies de duvet (ou de plumettes) de canard ou d'oie. Aujourd'hui, si ce modèle est concurrencé par les couettes synthétiques et en garnissage naturel d'origine végétale, il reste néanmoins plébiscité par les consommateurs qui apprécient :

  • son moelleux, son gonflant et sa douceur inégalables ;
  • son puissant pouvoir isolant : elle conserve la chaleur en hiver et reste fraîche en été ;
  • sa capacité à laisser passer l'air et à absorber l'humidité ;
  • sa grande longévité, les couettes en duvet durent plus de 10 ans ;
  • le fait que le duvet de canard ou d'oie soit un antibactérien naturel.
Les couettes synthétiques ont remis la couette au goût du jour. © Viacheslav Iakobchuk, Adobe Stock


La couette en duvet est donc idéale pour les dormeurs ayant tendance à transpirer pendant la nuit. Que l'on aime ou pas les couettes en duvet, il faut reconnaître qu'elles offrent un maximum de chaleur tout en affichant un poids plume. Et sur ce point, elles dépassent, et de loin, les modèles synthétiques.

Pour ce qui est de leurs inconvénients, les couettes en duvet sont onéreuses, difficiles à entretenir et ne conviennent pas aux personnes sujettes aux allergies, à moins qu'elles soient traitées contre les poussières et les acariens.

La couette synthétique, la plus économique

L'apparition des nouvelles fibres synthétiques dans les années 60 a permis aux Allemands et aux Scandinaves de proposer des couettes synthétiques. Pratiques, économiques, idéales pour les personnes allergiques, elles ont fortement contribué à la popularisation du produit dans les foyers.

Les couettes synthétiques se déclinent en 3 catégories :

  • Les couettes en fibres de polyester ordinaires : garnies en flocons, elles se caractérisent par un grammage n'excédant pas 200 g/m2 et leur petit prix car ce sont les couettes les moins chères ;
  • Les couettes en fibres de polyester creuses qui offrent une bonne isolation thermique. Les modèles siliconés présentent en outre un gonflant comparable à une couette en duvet ;
  • Les couettes en microfibres ou nano fibres : haut de gamme des couettes synthétiques, ces couettes dotées d'un garnissage en gel microfibre d'un grammage supérieur à 400 g/m2 régulent la température en fonction de celle du corps. Elles se déclinent aussi en modèles 4 saisons, et se composent alors d'une couette fine pour l'été, complétée par une autre plus épaisse pour les nuits d'hiver.
Le modèle synthétique est plus économique. © chilly, Adobe Stock

Si elles ont l'avantage d'être peu chères à l'achat, les couettes synthétiques présentent plusieurs inconvénients : elles durent généralement moins de 5 ans et offrent une isolation thermique réduite ; elles peuvent perdre du volume et se déformer au fil du temps et des lavages ; elles peuvent faire transpirer et contenir des éléments toxiques.

Les couettes à garnissage naturel d’origine végétale

Depuis plusieurs années, on a vu apparaître des couettes à garnissage naturel d'origine végétale. Fabriqués en fibre de bambou, de soja, de coco ou en lyocell, ces modèles sont totalement dépourvus de perturbateurs endocriniens car ils ne contiennent aucun dérivé de l'industrie chimique ou pétrolière et sont naturellement antibactériens et antiallergiques.

Outre leur indéniable caractère biologique et hypoallergénique, ces couettes régulent parfaitement la température du corps quelle que soit la saison et évacuent l'humidité pendant la nuit, permettant de dormir bien au sec.

Durables, antibactériennes, flexibles, lisses et douces, les couettes en garnissage naturel d'origine végétale sont donc idéales pour les peaux sensibles. Elles ne présentent qu'un seul inconvénient : elles sont généralement plus onéreuses que les autres modèles de couettes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !