Deux paramètres ont amené l'homme à utiliser certains organes végétaux sous forme de fibres permettant d'abord la fabrication de fils, ficelles et cordes, puis, grâce à des moyens technologiques de plus en plus sophistiqués (tissage à la main, tricotage, tissage à la machine) la fabrication des tissus manufacturés pour les vêtements, le linge de maison, l'ameublement et la décorationdécoration :

1 - la richesse en cellulosecellulose, polymèrepolymère de glucoseglucose à très longue chaîne, structuré naturellement en micro-fibrilles

2 - la répartition de ces micro-fibrilles dans des cellules allongées (fibres végétales), utilisées par le végétal comme éléments de soutien et plus ou moins aisément extractibles.

Fruit de coton © B.Media

Fruit de coton © B.Media


La fibre la plus simple, constituée de cellulose quasi pure, est la fibre de coton . Les autres fibres (linlin et chanvre) sont plus complexes et moins pures. A partir de la cellulose extraite du boisbois, il est possible de régénérer des fibres et ainsi de fabriquer des textiles dérivés comme la viscose et ensuite la rayonne.