Sciences

De nouvelles applications pour les nanofibres et les textiles intelligents

ActualitéClassé sous :recherche , nanofibre , électro-spinning

Le conseil de R&D du Japan Chemical Fibers Association (JCFA) a sélectionné, en tant que thèmes de recherche fondamentaux pour l'industrie de la fibre japonaise, deux types de projets de développement : l'étude de la commercialisation de nanofibres par la méthode d'électro-spinning et le développement de textiles intelligents.

La JCFA demandera au Ministry of Economy, Trade and Industry (METI) de supporter financièrement ces projets ainsi que d'aider des entreprises individuelles actives dans ce secteur.

L'étude de la commercialisation de nanofibres par la méthode d'électro-spinning est liée à la production de particules de taille manométrique pour la filtration de bactéries et autres corps minuscules. Les textiles intelligents désignent quant à eux des textiles ayant une intelligence artificielle, tels que les vêtements auxquels sont incorporées des puces ou des capteurs pour la gestion de la santé et des risques des travailleurs.

Un autre textile intelligent pourrait aussi être un vêtement capable de garder une personne à une température donnée. Le développement d'une soie d'araignée ou "spider silk" est un autre candidat pour ces types de projets. Ainsi, en changeant le caryotype d'un vers a soie pour lui transférer le gène d'une araignée reconnue pour sa production de fils, les acteurs de ce projet veulent produire un fil de soie plus résistant ; le fil d'une araignée étant considéré comme le fil le plus résistant produit par une créature vivante.

La JCFA travaille déjà depuis un an pour trouver des projets de développement de nouvelles technologies dans le secteur des fibres et aide les entreprises membres à développer leurs technologies.

Cela vous intéressera aussi