Plaques ondulées en fibrociment lors d’une opération de collecte d’amiante réalisée en 2020 à la demande des usagers des communes de Pouilly-en-Aixois et Bligny-sur-Ouche. © Communauté de communes Pouilly-Bligny
Maison

Quelles différences entre amiante et amiante lié ?

Question/RéponseClassé sous :Bâtiment , Habitat de demain , matériau
 

L'amiante est une fibre minérale dont l'usage est prohibé en France depuis 1997 pour raisons sanitaires. Ce matériau reste néanmoins présent dans de nombreux logements et bâtiments du tertiaire construits avant cette date. Lors de travaux de réhabilitation ou de démolition, il convient par conséquent de distinguer les déchets d'amiante et d'amiante lié. Ces derniers ne nécessitent en effet pas le même traitement.

Cela vous intéressera aussi

Les premières utilisations connues de l'amiante remontent à l'Antiquité. Les Égyptiens, les Grecs et les Romains appréciaient les propriétés physico-chimiques (résistance à la déchirure, au feu...) de ses fibres. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, vers 1860, la découverte de grands gisements intéressant le secteur du textile entraîne le développement de l'extraction industrielle. Bon isolant thermique, phonique et électrique, matériau flexible, imputrescible et supportant jusqu'à 1.000 °C de température, l'amiante voit sa diffusion exploser au milieu du XXe siècle. Dans les années 1960 et 1970, ses fibres entraient dans la fabrication de plus de 3.000 produits.

L’amiante, un matériau minéral et volatil

On distingue différents types de fibres d'amiante. Le chrysotile, de la famille des serpentines, est la forme la plus répandue. Ce minéral se caractérise par ses brins longs, souples et faciles à tresser de couleur blanche. Les amphiboles sont la deuxième variété la plus courante de fibres d'amiante. De teintes variées (bleu, brun...), ils ont pour noms actinolite, amosite, anthophyllite, crocidolite, trémolite... Quoique plus nombreux, la nature cassante de leurs fibres en forme d'aiguilles ou de baguettes les rend moins intéressants d'un point de vue commercial.

Les Grecs qualifiaient l’amiante d’indestructible. Ils l’appelaient également fibre d’or (chrysotile). © Techlys

L'amiante lié, un matériau non friable

Produit manufacturé, l'amiante lié se retrouve dans de nombreux matériaux de construction. Ses fibres sont mélangées à un agglomérant d'origine naturelle ou synthétique, qui les rend inertes et donne au produit fini sa solidité. Le matériau existe ainsi sous la forme d'éléments de couverture (bardeaux, tuiles, plaques ondulées...), de carreaux isolants pour plafond, de dalles de sol, de canalisations, de joints de plomberie...

Comment gérer les déchets d’amiante lié ou friable ?

Selon des directives gouvernementales, « les produits à base d'amiante lié, dont l'amiante est attaché à des matériaux naturels (bitume, ciment) ou synthétiques (caoutchouc, vinyle...), sont dits non friables lorsqu'ils ne sont pas susceptibles de libérer des fibres sous l'effet de chocs, de vibrations ou de mouvements de l'air ». Concrètement, tant que l'amiante est bloqué et que l'on ne travaille pas dessus, on estime le risque faible d'inhaler des poussières toxiques.

Désamiantage des façades d’une grande maison individuelle en région lyonnaise. © Juillard Environnement

Les déchets d'amiante lié dépendent des ISDND (Installation de stockage de déchets non dangereux). Ils sont acceptés dans les lieux de collecte, sous condition de respecter les consignes de sécurité (stockage, transport...). Il en va tout autrement avec les déchets « d'amiante libre et friable » : flocage, filtres de dépoussiéreurs, gravats issus de démolition, etc. Ces derniers relèvent des ISDD (Installation de stockage de déchets dangereux) et doivent être impérativement pris en charge par une entreprise spécialisée.

Bon à savoir

Sur les stands de brocante ou dans les vide-greniers, la prudence est de mise. On peut y trouver de vieux appareils de chauffage ou ménagers (fours) comportant des bourres de calorifugeage d'origine en fibres d'amiante.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !