Le bitume et le goudron sont utilisés comme liant dans les enrobés routiers. © Volodymyr, Adobe Stock
Maison

Bitume, goudron, asphalte : quelle est la différence ?

Question/RéponseClassé sous :matériau , goudron , bitume
 

Le bitume, le goudron et l'asphalte sont tous trois des matériaux noirs et visqueux à base d'hydrocarbures, utilisés pour le revêtement routier ou la construction. Ces produits, souvent confondus, sont pourtant de nature différente.

Le bitume est composé d'un mélange d'hydrocarbures que l'on trouve à l'état naturel, mais qui provient le plus souvent de la distillation de pétrole. Il est utilisé comme liant dans des enrobés routiers (routes, parkings, trottoirs, etc.) à hauteur de 5 % environ. Le bitume est solide à température ambiante, mais liquéfiable entre 150 °C et 180 °C, ce qui facilite son transport et sa mise en œuvre. Sa composition chimique varie en fonction du pétrole utilisé et des propriétés souhaitées. Le bitume oxydé, obtenu par adjonction d'huiles de fluxage et d'air à haute pression est, lui, employé comme produit d'étanchéité.

Le goudron abandonné au profit du bitume

Contrairement au bitume, le goudron ne provient pas du pétrole mais de la pyrolyse de la houille (c'est un sous-produit de la transformation de la houille en coke). Il n'existe donc pas à l'état naturel. Le goudron a été largement employé à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, d'abord pour la  préservation du bois des bateaux et le calfatage des coques, puis comme liant pour le revêtement routier. Il a été progressivement abandonné au profit du bitume du fait de sa dangerosité (classé cancérogène) et de son mauvais vieillissement. Le goudron est interdit sur les routes depuis 1993, mais on l'emploie encore pour le revêtement de certaines surfaces nécessitant une résistance aux hydrocarbures (stations essence, péages d'autoroutes, etc.).

Progressivement, le bitume a remplacé le goudron sur les routes. © Franz, Adobe Stock

Asphalte naturel et artificiel

L'asphalte peut désigner deux matériaux différents :

  • une roche silico-calcaire imprégnée de bitume, appelée aussi asphalte naturel ;
  • un liant artificiel constitué de granulats fins, de poudres minérales (fillers) et de bitume (entre 7 % et 14 %). Il contient parfois de l'asphalte naturel, d'où son nom. Chauffé à 200 °C, il est employé pour le revêtement des trottoirs, parkings, stations de métro ou de toute surface ne nécessitant pas une forte résistance mécanique.
Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !