L’ossature métallique appliquée à la construction d’une maison individuelle de grande superficie et à étage. © Masfer

Maison

L’acier, un matériau de construction aux multiples avantages

Question/RéponseClassé sous :architecture , construction de maison , chantier de construction

L'acier est un matériau polyvalent qui intervient à différentes étapes d'une construction. Solide, durable, 100 % recyclable, il simplifie grandement la mise en œuvre et permet de répondre aux exigences thermiques, phoniques, parasismiques les plus strictes.

Dans les techniques du bâtiment, l'acier est livré sous forme d'éléments prêts à être utilisés en association, souvent, avec d'autres matériaux. Sa modularité et sa flexibilité en font un acteur incontournable de la construction moderne. L'acier sert également à la fabrication des outils, tant manuels que motorisés, et des équipements de chantier : banches et coffrages divers, échelles, échafaudages, étais, etc. 

L’acier de structure, des fondations à la toiture

Les poutres, poutrelles et autres profilés en acier galvanisé constituent les éléments d'ossature de la construction métallique. Dans le bâti traditionnel, des armatures sont nécessaires pour renforcer les éléments structuraux en béton banché ou en maçonnerie de petits éléments  (brique, parpaing de ciment, béton cellulaire...). Sans quoi, la construction ne résisterait pas longtemps aux contraintes physiques qu'elle est amenée à subir. Préfabriquées ou confectionnées sur site, ces armatures (on parle aussi de ferraillage) s'apparentent à un squelette. Elles unissent les différentes parties de la structure porteuse et répondent à des besoins précis en aspects, dimensions, qualités d'acier... résistance parasismique.

Le béton armé fait appel à des aciers lisses (barres rondes, fils tréfilés…) ou des aciers haute adhérence (HA), caractérisés par des reliefs (empreintes en creux, torsades…) plus « accrochants ». © KDI France

Les fondations superficielles des maisons sont ainsi consolidées par des semelles filantes (continues) ou isolées, selon leurs caractéristiques. Les radiers et les dalles béton s'arment de treillis soudés, les murs porteurs et le pourtour des baies de chaînages horizontaux, verticaux ou rampants. Entre autres applications structurelles, l'acier fournit le composant de base des planchers secs à tôles nervurées ou collaborants (à bacs et dalle béton).

Le plancher collaborant se compose de bacs en acier galvanisé recouverts d’une dalle en béton armé. Les ancrages d’appuis peuvent s’effectuer de différentes façons : par crosses, costières, étriers, engravures linéaires ou cornières filantes. © Arcelor Mittal

Acier toujours, en second œuvre 

Matériau hautement créatif, l'acier permet de fabriquer toutes sortes de menuiseries, dans tous les styles possibles. Ces fenêtres, portes, escaliers, garde-corps... bénéficient d'une longévité exceptionnelle grâce à des procédés de finition résistants à la corrosion : galvanisation, Inox, thermolaquage... L'acier s'utilise de plus en plus en couverture de toit et en bardage. De même, c'est le matériau d'ossature le plus courant pour les cloisonnements et les doublages isolants, en rénovation comme dans le neuf.  

À noter

L'acier offre une grande liberté architecturale. Sa résistance mécanique permet de concevoir des ossatures légères, économiques, avec de longues portées et de vastes surfaces vitrées qui font bénéficier d'un maximum de lumière naturelle et d'apports gratuits de chaleur solaire.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi