Maison

Conseils pour la plantation des dahlias

Dossier - Le dahlia, une fleur à la mode
DossierClassé sous :Jardinage , jardin , dahlia

Parmi les plantes à floraison estivale, le dahlia fait l’orgueil de bien des jardiniers ! Originaire des régions chaudes du Mexique, d'Amérique centrale et de Colombie, cette plante d’ornement très en vogue de la famille des astéracées compte 40.000 variétés. Découvrez ce qu’il faut savoir pour parer votre jardin de couleurs et de formes fascinantes...

  
DossiersLe dahlia, une fleur à la mode
 

Un tubercule facile à cultiver qui vous donnera de grandes satisfactions, tel est le dahlia ! Encore va-t-il falloir répondre à quelques exigences.

Des couleurs à l'infini. © Hansbenn, Domaine public

Le dahlia, plante bulbeuse, se plaît dans tous les terrains, mais affectionne en particulier les sols riches en matières organiques. Le soleil lui permet de s'épanouir pleinement, mais une ombre légère lui convient également. C'est une plante gourmande en engrais et en eau.

Dahlia cactus Citron. © Michel Caron

Des emplacements à changer régulièrement

Toute plante cultivée longtemps au même endroit risque de dégénérer progressivement. Cela est particulièrement vrai pour le dahlia. Il faudra donc surveiller les signes avant-coureurs d'une dégradation, comme une baisse de la végétation ou le développement de fleurs déformées et malingres. Tous les deux à trois ans, mieux vaudra donc planter vos tubercules, sortis de terre avant l'arrivée de l'hiver, dans une autre parcelle de votre jardin.

Dahlia Flamina. © Michel Caron

La terre à bien travailler

Le sol de votre massif de dahlias, comme d'ailleurs des autres espèces bulbeuses, doit être bien ameubli, une opération à effectuer en automne ou en hiver, au moyen d'une simple bêche ou, si le sol est lourd, à l'aide d'une fourche-bêche ou d'une bêche automatique. Si la terre contient un pourcentage élevé d'argile, ne la travaillez pas lorsqu'elle colle à la bêche. Intervenez le plus possible avant les fortes gelées. En transformant en glace l'eau contenue entre les particules de terre, le froid les fera éclater et elles s'effriteront aisément au printemps. Enfin, n'oubliez pas de profiter du bêchage pour extirper du sol le maximum de rhizomes (ou racines) et de mauvaises herbes vivaces (chiendent, liseron, etc.). Dès le retour des beaux jours, avant de planter vos tubercules, le bêchage n'aura pas suffi ! Il faudra aussi ameublir le plus finement possible la couche superficielle du sol en émiettant les mottes, avec un râteau.

Dahlia French Cancan. © Michel Caron

Une plantation à échelonner

Si vous plantez tous vos tubercules au même moment, il y a de fortes chances pour que la floraison obtenue se produise à peu près en même temps. Préférez donc toujours un étalement de votre mise en terre, en intervenant avec une marge de deux à trois semaines, sauf si vous habitez dans une région très froide. Une autre solution pour étaler le fleurissement de vos dahlias consistera à multiplier les choix des variétés, celles-ci pouvant être hâtives, semi-tardives ou tardives.

Dahlia Fripon. © Michel Caron

Profondeur de plantation

Ne placez surtout pas vos tubercules au petit bonheur la chance dans le sol de votre jardin ! En général, la bonne profondeur de plantation d'un bulbe à fleurs doit être égale à deux ou trois fois sa hauteur. Pour le dahlia, prévoyez une profondeur de 12 à 15 cm. Il faudra également régler ladite profondeur en fonction de la hauteur qu'atteindront vos plantes à la floraison. Pour les dahlias nains, prévoyez un espacement entre les plantes de 50 cm environ. Pour les grandes espèces, comptez un mètre.

Dahlia Marrakech. © Michel Caron

Techniques de plantation

Préparez tout d'abord vos tubercules en éliminant les racines et les morceaux de tiges desséchées. Si les tubercules sont nombreux, divisez-les avec une serpette, en prenant soin de conserver, sur chacun d'eux, un bourgeon et quelques racines. Incorporez un engrais, en respectant bien sûr les conditions d'application et les doses prescrites par son fabricant. Pour chaque tubercule mis en place, creusez un trou et placez un tuteur avant la racine pour ne pas risquer de l'endommager par la suite. La hauteur de ce tuteur dépendra des variétés que vous aurez choisies, certaines naines n'en ayant pas besoin. Disposez les tubercules bien à plat au fond du trou, en plaçant le ou les bourgeons à proximité du tuteur. Comblez le trou avec de la terre finement émiettée. Tassez légèrement la terre avec le pied pour qu'elle soit bien en contact avec le rhizome et afin qu'il ne reste pas de vide au-dessous ou autour. Arrosez bien, en pluie fine, afin de ne pas creuser le sol.