Nous présentons ici les différentes techniques employées dans la culture du dahlia et donnons des conseils de composition en fonction de l'espace où il sera planté.

Dahlia pompon. © Tingeling, Domaine public
Dahlia pompon. © Tingeling, Domaine public

Dahlias, des idées pour vos massifs

Il va falloir choisir des dahlias de taille moyenne, que vous pourrez associer à des dahlias nains, à quelques fleurs annuellesannuelles, voire à des rosiers. Pour mettre en valeur de belles variétés, il sera bon de les isoler ou de les placer par petits groupes sur votre pelouse. Les dahlias à plus grand développement mériteront d'être réservés pour des arrière-plants. Les variétés de très grande taille, quant à elles, pourront vous servir à masquer un murmur, une palissade et même à constituer des haieshaies, dont la magnificence charmera tous les regards. Enfin, quelles que soient les conditions (sol et exposition), le dahlia vous permettra des usages variés. Sachez en tout cas que ses teintes vives se plairont surtout dans les endroits bien ensoleillés, tandis que ses nuances claires feront merveille dans les lieux ombragés.

Dahlia pompon Château de la Bourdaisière. © Michel Caron
Dahlia pompon Château de la Bourdaisière. © Michel Caron

L’achat des tubercules à bien contrôler

L'achat des tuberculestubercules en filets, plutôt qu'au détail, est sans doute plus économique, mais vous aurez intérêt à vérifier l'homogénéité des lots choisis. Prenez garde, en tout cas, que les tubercules n'aient pas été trop triturés par des jardiniers indélicats (mélanges de variétés ou de coloris, détérioration des bourgeonsbourgeons, etc.). Évitez absolument les offres de produits à bas prix, proposées pour attirer les clients. Ne perdez pas de vue que plus ces tubercules sont gros, plus leurs réserves sont importantes, avec la promesse de fleurs plus belles. Comme des fruits, les tubercules doivent être fermes, de forme régulière et ne pas présenter de traces de pourriture ou une coloration suspecte. Faites preuve de vigilance et n'achetez jamais des produits qui vous semblent mous sous la pression d'un doigt ! Assurez-vous également que les tubercules des fleurs sont frais, bien charnus, et qu'ils ne sont ni desséchés ni flétris. Contrôlez aussi l'absence de puceronspucerons, de taches plus ou moins brunes, symptômessymptômes de maladies.

Dahlia Chat noir. © Michel Caron
Dahlia Chat noir. © Michel Caron

Intéressants, les achats par correspondance !

Les photos repérées sur un catalogue vous aideront à effectuer un choix, en tenant compte de vos besoins. Si vous hésitez entre plusieurs variétés de dahlias, le mieux sera de faire un essai sur une variété la première année et d'en augmenter la quantité l'année suivante si elle vous a donné satisfaction. Conservez la liste des tubercules des plantes que vous allez commander, surtout si vous réalisez cette opération par téléphone ou par InternetInternet.

Dahlia Ciruela. © Michel Caron
Dahlia Ciruela. © Michel Caron

Un Label rouge aux qualités indéniables

Quand vous déciderez de cultiver des dahlias dans votre jardin, vous gagnerez à choisir des tubercules garantis de qualité supérieure, reconnaissables à une étiquette portant ces deux mots : « Label rouge » ! Les producteurs qui ont adopté ce label respectent un cahier des charges strict et imposé avec des critères mesurables. Ils offrent des tubercules plus gros et plus matures, grâce à une culture plus longue et ayant fait l'objet d'un tri manuel. Plus de 100 variétés de dahlias sont ainsi disponibles de février à juin. La mise en valeur du Label rouge est l'un des objectifs de l'association Excellence végétale.