Le kit Elevate de Bimotal s’adresse à ceux qui veulent passer vélo musculaire à l’électrique et vice-versa. © Bimotal
Tech

Ce kit vélo électrique utilise les freins à disque pour transformer un VTT en ebike

ActualitéClassé sous :Vélo électrique , VTT , VTT électrique

Développé par une jeune pousse californienne, le kit de conversion VAE Elevate repose sur une option technique inédite à la fois simple, rapide à installer et démontable en quelques minutes.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Ce vélo électrique gonflable tient dans un sac à dos  Qu’est-ce qui est plus compact et plus rapide à monter qu’un vélo pliable ? Un vélo gonflable qui pèse à peine 5 kilos roues et batterie comprise. Imaginé par l’université de Tokyo, il se range dans un sac à dos et se gonfle en 1 minute. 

Les kits qui permettent de transformer un vélo musculaire en vélo électrique reposent la plupart du temps sur une roue équipée d'un moyeu motorisé et relié à une batterie externe installée sur le cadre voire le porte-bagage. Mais quand un ancien ingénieur de Tesla ayant travaillé sur les Model S, Model X et Model Y décide de repenser le concept, cela donne un résultat inattendu. Bimotal, la start-up basée en Californie fondée par Toby Ricco, a opté pour une approche radicalement différente en créant un kit qui s'installe très facilement et peut être démonté en quelques instants. Et pour y parvenir, les concepteurs ont pensé à se servir des étriers des freins à disque du vélo pour y fixer leur moteur.

Précisons d'emblée que le système n'est pour le moment pas tout à fait universel. Il s'adresse principalement aux VTT et le système n'est compatible qu'avec les étriers de freins à fixation externes, post mount et IS. La seule modification nécessaire est de remplacer les boulons de fixation des étriers par ceux du kit Elevate et d'installer le disque de frein spécial muni d'une route dentée sur laquelle vient se prendre le moteur.

Le système de fixation du moteur Elevate sur l’étrier se fait via deux leviers de serrage (ici en gris clair). © Bimotal

Le kit complet pèse moins de 3 kg

La puissance annoncée est de 750W pour un couple constant de 50 Nm et 100 Nm en crête. A l'heure actuelle, l'accélération est gérée via une poignée, comme une moto, mais Elevate dit travailler sur un véritable système d'assistance au pédalage. Le moteur pèse à peine 1 kg, la batterie 250 Wh montée sur le porte bidon 1,5 kg et l'étrier de frein 175 gr. Le surpoids du kit Elevate n'est donc pas excessif. L'autre intérêt est qu'il s'installe et se démonte facilement grâce à deux leviers qui attachent le moteur à l'étrier.

L'idée est de pouvoir convertir son VTT à l'électrique quand le besoin s'en fait sentir. Par exemple, en randonnée, au moment d'attaquer une longue ascension avec un gros dénivelé, on peut sortir son kit Elevate et l'installer en quelques dizaines de secondes. Puis, une fois au sommet prêt à attaquer une descente, on le démonte pour retrouver les sensations et la maniabilité du vélo. Bien entendu, le système peut rester installé en permanence, Bimotal assurant que son moteur ne produit aucune résistance quand il n'est pas activé. L'entreprise travaille sur un système de récupération d'énergie pour recharge la batterie pendant les descentes.

Avec une vitesse de pointe de 45 km/h et une autonomie comprise entre 24 et 48 km selon les usages, le kit Elevate se destine à un ajout de performance à la demande pour ceux qui souhaitent garder leur vélo musculaire fétiche tout en s'offrant un zest de confort.

Ce compromis est très intéressant sur le papier. Mais reste à voir comment un tel équipement vieillira dans le temps après de multiples montages/démontages, chocs liés à la pratique, intempéries, etc. Et puis il y a le tarif, 1.950 dollars (1.660 euros au cours actuel), pas franchement donné, même s'il reste bien inférieur à celui d'un vélo électrique complet. Le kit Bimotal Elevate est actuellement disponible en précommande et sera livré début 2021.

On peut se demander si le déport du moteur Elevate par rapport au cadre peut l’exposer aux chocs lors de passages techniques. © Bimotal

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !