Comme l’AirTag se retourne contre son usage initial, Apple va multiplier les outils pour alerter les personnes qu'elles sont suivies à leur insu. © Apple
Tech

Apple veut empêcher l'utilisation de ses AirTags comme mouchards

ActualitéClassé sous :technologie , Apple , AirTag

-

Parce que des esprits malintentionnés utilisent les AirTags pour suivre des femmes, voler des voitures ou cambrioler des maisons, Apple va mettre à jour son tracker. Que ce soit sous Android ou iOS, la présence d'un AirTag inconnu sera signifiée aux personnes suivies qui seront prévenues de manière plus explicite.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L’éthique de l'internet des objets pose question  De plus en plus, l’internet des objets envahit notre quotidien. Les objets connectés nous facilitent la vie dans le domaine médical, domestique... mais ils transmettent une masse de données et soulèvent des questions d'éthique. 

Cambriolage, harcèlement, agressions, vol de voitures... L'AirTag est devenu une véritable arme pour certains voyous, et Apple ne pouvait évidemment pas rester sans rien faire. Dans un billet publié sur son site, la marque explique qu'elle a prévu d'ajouter davantage de mesures de protection à ses AirTags pour réduire au maximum la possibilité que des esprits malintentionnés s'en servent pour suivre une personne ou voler un véhicule.

« AirTag a été conçu pour aider les gens à localiser leurs affaires personnelles, et non pour suivre les personnes ou les biens d'autrui, écrit Apple dans un communiqué de presse. Nous avons vu des rapports sur des personnes tentant d'abuser d'AirTag à des fins malveillantes ou criminelles. Nous condamnons dans les termes les plus forts toute utilisation malveillante de nos produits. »

Un message d'alerte prévient le possesseur d'AirTag que le fait de suivre des personnes sans leur consentement est un délit. © Apple

Comment trouver le mouchard ?

En coopération avec des experts de sécurité mais aussi des législateurs, Apple va s'atteler à trouver des moyens de limiter ces pratiques, et dans l'année, une mise à jour permettra de limiter ces cas. Dans un premier temps, Apple met à jour son algorithme pour informer plus rapidement les utilisateurs qu'un tracker indésirable est placé près d'eux. Il indique également que les utilisateurs d'iPhone 11, 12 et 13 pourront utiliser Precision Finding pour voir exactement où se trouve un AirTag inconnu lorsqu'il est à portée, ce que seul le propriétaire de l'AirTag pouvait faire auparavant. Rappelons que, sous Android, Apple a mis à disposition Tracker Detect, une application qui permet aux possesseurs de smartphones Android d'être alertés de la présence d'un mouchard made in Apple.

Lors de la réception d'alertes, Apple indique également qu'il commencera à envoyer en même temps des notifications aux iPhone lorsqu'un AirTag inconnu jouera pour la première fois une alerte sonore. Le but est de pallier un éventuel étouffement du haut-parleur de l'AirTag. De la même façon, Apple indique qu'il mettra l'accent sur des tonalités plus fortes et plus aigües à l'avenir.

Sous Android, TrackerDetect vous indique quand un Airtag est dans les parages. © Apple

Apple n'est pas le seul fabricant concerné

En parallèle, la prochaine mise à jour intégrera un message d'alerte : toute personne configurant un AirTag verra s'afficher un nouveau message d'avertissement de confidentialité indiquant que l'utilisation d'AirTags pour un suivi indésirable est un délit. Ce message soulignera également que les victimes seront informées lors de la détection et que les forces de l'ordre peuvent demander des informations d'identification sur le propriétaire d'un AirTag. 

« Le système d'alertes qu'Apple a notifié aux victimes potentielles de tout suivi indésirable a permis de mettre en lumière un problème qui existait bien avant que les AirTags n'arrivent sur le marché, rappelle Erica Olsen, directrice du Safety Net Project au National Network to End Domestic ViolenceNous sommes heureux qu'Apple s'engage dans le débat sur la sécurité des victimes et continue d'améliorer les garanties. Nous espérons que d'autres suivront leur exemple. » Les autres, c'est Samsung, Sony et tous les autres fabricants de trackers Bluetooth.

Pour en savoir plus

Après le vol de voitures, l’AirTag est utilisé pour suivre les femmes seules…

Malgré les mesures anti-harcèlement, l'AirTag d'Apple semble désormais être utilisé par certains pour pister les jeunes femmes. Une utilisatrice de Twitter a partagé son effroi après avoir découvert qu'elle était suivie à la sortie d'un bar.  

Article d'Edward Back, publié le 22 décembre 2021

L’AirTag d’Apple est très controversé depuis sa sortie. Si l'appareil est un outil très pratique pour ne plus perdre son portefeuille ou ses clés, la firme semble bizarrement ne pas avoir anticipé les usages détournés. Après le vol de voitures, voilà que certains semblent se servir des AirTags pour suivre les femmes seules.

Le 18 décembre, une jeune femme du Maryland aux États-Unis a publié une série de tweets où elle raconte que quelqu'un a installé un mouchard sur sa voiture pendant qu'elle était dans un bar. En quittant l'établissement à deux heures du matin, elle a reçu des alertes sur son iPhone signalant un AirTag inconnu qui la suivait. N'ayant pas réussi à débusquer l'intrus, elle n'a pas osé rentrer chez elle. L'appareil a été retrouvé le lendemain matin dans le passage de la roue avant, côté passager.

Des mesures de protection insuffisantes

Depuis leur lancement, les témoignages de ce genre se multiplient. En septembre, l'utilisatrice @_ashleyscarlett avait publié une vidéo sur TikTok montrant un AirTag découvert derrière sa plaque d'immatriculation. En novembre, une femme à Jonesboro dans l'Arkansas a trouvé un AirTag collé sur le coffre de sa voiture.

Apple a mis en place des mesures anti-harcèlement afin de prévenir les personnes qui sont suivies par un AirTag inconnu. Toutefois, ceci ne fonctionne qu'à condition d'être équipé d'un iPhone... Le mouchard, lui, n'a pas besoin que la personne suivie soit équipée d'un smartphone, puisqu'il peut envoyer sa localisation grâce à n'importe quel iPhone qui passe à proximité. Pour les propriétaires de mobiles Android, le seul moyen de savoir si vous êtes suivi est d'installer l'application Tracker Detect récemment publiée par Apple, puis de vérifier manuellement la présence de mouchards dans les environs...


Les AirTags, nouvelle arme des voleurs de voiture

Au Canada, les autorités ont noté que plusieurs vols de voitures de luxe avaient été réalisés avec l'aide du « mouchard » AirTag d'Apple.

Article de Louis Neveu, publié le 12 décembre 2021

Les AirTags d'Apple se voulaient être une petite révolution anti perte et antivol mais, depuis leur sortie, une mauvaise aura entoure ces petites capsules. Futura avait déjà expliqué que la confidentialité et la sécurité n'étaient pas le fort des AirTags et qu'Apple ne fait rien pour arranger cette situation. C'est maintenant sur l'usage même de ces balises qu'il y a détournement. Au lieu de permettre de retrouver ce qui a été perdu ou volé, c'est devenu un gadget utile pour les cambrioleurs et les voleurs de voiture.

Au Canada, la police régionale de York a indiqué que, depuis septembre, les criminels dissimulent des AirTags sur les véhicules de luxe qu'ils ciblent pour les voler. Les vols ont eu lieu au cours des trois derniers mois et cinq voitures ont été dérobées de cette façon. Dans ces situations, la méthode a été identique : le tracker était placé sur l'attelage ou bien la trappe servant à alimenter en électricité une remorque. Ensuite, le ou les voleurs vérifiaient que le propriétaire du véhicule le parquait à son domicile et en extérieur pour venir le cambrioler.

Un système d’alerte en cas de suivi par un AirTag inconnu

Si les criminels utilisent les AirTags, c'est parce que la marque est très répandue en Amérique du Nord et que les petites balises sont effectivement très faciles à utiliser avec un iPhone. L'application « Find My » permet de suivre de façon plus précise et rapide les AirTags contrairement aux autres trackers Bluetooth du marché, à l'exception des puces GPS autonomes.

L'histoire ne dit pas comment la police canadienne a pu savoir que des AirTags ont été utilisés pour ces vols. Dans tous les cas, pour éviter ce genre de déconvenue, il est possible de savoir si un AirTag qui ne vous appartient pas, vous suit à la trace. C'est en tout cas une fonction intégrée à iOS 14.5. Elle affiche des alertes si il y a lieu. Elle fonctionne également avec certains mobiles Android.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !