Voiture volante : un coût d’utilisation prohibitif

ETX Daily Up

Classé sous :mobilité du futur , Voiture volante , PAL-V Liberty

L'étude du site britannique de vente de voitures Pentagon Motor Group révèle que posséder une voiture volante coûtera la bagatelle de 535.831 livres sterling en moyenne lorsque les premiers modèles arriveront sur le marché, soit l'équivalent de 630.000 euros. Pour arriver à cette somme, les analystes ont additionné le coût d'achat de la voiture volante, mais aussi du ravitaillement, de l'obtention de la licence de pilote, de l'assurance et du stationnement.

Le permis de conduire (ou, plutôt, de voler) pourrait à lui seul coûter 26.830 livres (soit près de 31.500 euros) tandis que le coût de l'assurance a quant à lui été calculé sur celui d'un avion de poids et de taille similaires, piloté par une personne sans expérience préalable, soit 12.850 livres (15.075 euros). Le plus gros des dépenses sera bien évidemment l'achat de l'appareil, pour lequel il faudra compter près de 500.000 livres (plus de 585.000 euros).

Parmi les modèles prix en compte pour cette étude figurent notamment l'AeroMobil, l'Aska, la Moller Skycar 400, la Terrafugia, la SkyDrive, mais aussi la Pal-V. Ce modèle, produit aux Pays-Bas, pourrait bien être le premier à être commercialisé, dès 2022. Se présentant sur la route comme une petite sportive, il se transforme en objet volant en quelques instants seulement. Déjà homologuée pour l'Europe, il est disponible en précommande sur le site du constructeur à partir de 299.000 euros. Avec toutes les options, l'addition monte à 499.000 euros.

La voiture volante Pal-V Liberty. © Pal-V