La « voiture volante » SkyDrive de Toyota réussit son premier vol d’essai public

Classé sous :mobilité du futur , Adav , Voiture volante

Elle devait être opérationnelle en 2020 pour faire ses débuts à l'occasion des Jeux Olympiques de Tokyo (Japon), mais la crise sanitaire liée à la Covid-19 en a décidé autrement. Toutefois, la « voiture volante » SD-03 développée par SkyDrive, une start-up financée par Toyota, a malgré tout réalisé son premier vol avec pilote et en public.

Comme bien souvent avec ce type d'appareil, le vol a été de très courte durée (4 minutes) et s'est effectué à moins de cinq mètres du sol. SkyDrive précise que le pilote n'était pas seul aux commandes. Il était secondé par un système de contrôle informatique qui gérait la stabilité de l'appareil tandis qu'une équipe de techniciens suivait les conditions de vol.

Le premier vol public avec pilote pour le SkyDrive SD-03. © SkyDrive

Le terme de « voiture volante » est avant tout marketing puisque dans les faits, le SD-03 est un adav (aéronef à décollage et atterrissage verticaux) dépourvu de roues. Il est muni de huit rotors tous alimentés par un moteur électrique dédié. L'engin monoplace est présenté comme le plus petit adav électrique au monde, mesurant 4 mètres de long et de large pour 2 mètres de haut, occupant un espace équivalent à deux voitures stationnées, dixit le constructeur.

SkyDrive ne donne pour le moment aucune information sur l'autonomie, les performances et l'éventuelle automatisation du pilotage qui est envisagée. Les tests vont se poursuivre avec l'objectif de l'élargir le périmètre des vols au-delà du centre d'essai Toyota sur lequel les premiers essais sont menés.

La « voiture volante » SkyDrive SD3. © SkyDrive
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Ce taxi volant se transforme en voiture autonome  Il s'agit pour le moment d'un concept qui n'a que peu de chances d'aboutir. Le principe repose sur un Adav dont la cabine se détache pour s'intégrer à un châssis afin d'en faire une voiture autonome.