Crash spectaculaire pour la moto volante de la police de Dubaï

Classé sous :mobilité du futur , moto volante , Hoverbike

En 2017, la police de Dubaï annonçait son intention de tester la moto volante développée par l'entreprise russe Hoversurf. Depuis, plus aucun signe officiel de ce projet que l'on pensait remisé au rayon des coups de communication. Mais voilà que vient de surgir une vidéo montrant un nouvel essai de cet engin qui ne se termine pas bien du tout.

Alors qu'elle évoluait à environ une trentaine de mètres du sol, la moto volante commence à se balancer de façon erratique. Le pilote parvient à amorcer la descente, mais au moment de l'atterrissage, l'hoverbike (moto volante en anglais) se cabre et vient violemment heurter le sol avant de se retourner sur le passager. Ce dernier s'en sort fort heureusement indemne malgré la proximité des rotors dépourvus de tout carénage. La machine quant à elle est détruite.

Le pilote de la moto volante s’en sort miraculeusement sans dommage. © Videokings

Présenté en février 2017, cet hoverbike est un adav quadricoptère électrique qu'un pilote humain peut chevaucher en le contrôlant à l'aide de deux manettes. L'appareil se déplace à une vitesse de 70 km/h à une hauteur maximale de cinq mètres.

Selon Hoversurf, qui avait initialement publié cette vidéo, c'est le baromètre de la moto volante qui a connu une défaillance. « Tous les systèmes de sécurité ont bien fonctionné, et le pilote n'a pas été blessé. La sécurité est notre principale préoccupation. C'est grâce à de tels incidents que nos designs deviennent plus sûrs », commente l'entreprise visiblement désireuse d'exploiter l'incident à son avantage. Contre toute attente, Hoversurf a fini par bloquer l'accès à cette vidéo, réalisant sans doute après coup qu'elle était peu flatteuse.

La moto volante Hoversurf a d’emblée suscité des craintes quant à la sécurité en raison de l’absence de protection autour des rotors. © Hoversurf