La Chine veut élever des porcs gros comme des ours polaires

Classé sous :mammifère , cochon , Chine

Premier producteur et consommateur de porc au monde, la Chine connaît une crise sans précédent en raison de l'épidémie de peste porcine africaine. Le nombre de cochons élevés dans le pays a chuté de presque 40 % en un an et les prix ont bondi de 70 %. La situation, jugée « extrêmement préoccupante » par les autorités, a même conduit le gouvernement à piocher dans ses réserves stratégiques.

Face à la pénurie, certains éleveurs ont commencé à sélectionner des cochons géants, nous apprend le site Bloomberg. À Nanning, la capitale de la province du Guangxi, un éleveur a vendu un spécimen de 500 kg, soit le poids d'un ours blanc mâle à l'âge adulte. De plus en plus, d'autres fermiers suivent son exemple, avec des animaux pesant entre 175 et 200 kg, contre 125 kg pour un cochon normal. « On veut des cochons le plus gros possible », atteste Zhao Hailin, un éleveur de la province de Jilin, tout au nord du pays. Il faut dire que ces « super-porcs » se vendent une fortune : 10.000 yuans (1.275 euros) pour le cochon de 500 kg, soit trois fois le revenu annuel moyen dans cette province. Selon l'idée répandue en Chine, plus gros est le cochon, meilleur il est.

Face à ce succès, les grands producteurs chinois travaillent également sur des animaux plus massifs. Dans certaines grandes exploitations, le poids moyen des porcs à l'abattage a grimpé jusqu'à 140 kg, contre 100 kg jusqu'à présent. Alors que les éleveurs peinent à reconstituer leurs stocks, il semble que le cochon géant soit la solution la plus rapide pour faire remonter la production.

Des porcs de la taille d’un ours polaire adulte sont élevés en Chine pour faire face à la crise de la peste porcine qui a décimé le cheptel du pays. © Jennie Rainsford, Flickr