Tech

L'interface Kinect, de la XBox, pilote une voiture miniature

ActualitéClassé sous :robotique , Kinect , voiture miniature

Une Robocar surmontée d'un module Kinect. Un bricolage en apparence seulement, qui pourra servir de banc de test pour des roboticiens. © ZMP

L'interface de reconnaissance visuelle de Microsoft continue de trouver de nouvelles applications. Une entreprise japonaise, DMP, l'a greffée sur une voiture miniature robotisée, la RoboCar 1/10, pour lui servir de conducteur. Ce n'est pas un jouet mais un outil de recherche.

Depuis sa présentation, le module Kinect destiné aux jeux de la XBox a trouvé d'innombrables applications. Ce système capable de repérer plusieurs personnes, d'en suivre les gestes, de reconnaître des visages et des voix était à l'origine destiné aux jeunes mais de nombreuses âmes inventives, du bricoleur au chercheur en robotique, s'en sont emparé avec enthousiasme.

On a vu des Kinect servir à manipuler sans contact des radios médicales, à piloter Windows ou, déjà, conduire des robots mobiles, roulants ou volants. Ces innovations ont commencé tout de suite, alors que l'interface et ses logiciels n'étaient pas censés être utilisés par des tiers. Du piratage, en somme... Microsoft a fini par publier un kit de développement logiciel (SDK) permettant aux informaticiens de donner libre cours à leur imagination, mais uniquement pour des travaux sans but lucratif.

Cela n'a pas empêché ZMP, une entreprise de robotique japonaise, de s'atteler à une application de Kinect. Dynamique, la société s'est fait une spécialité des voitures automatiques et ses Robocar commencent à devenir célèbres. La dernière en date, la RoboCar MEV, est un véritable véhicule à une place déjà proposé à la vente en trois versions selon le niveau d'automatisation.

Des Robocar 1/10 Lite & Kinect sur la piste d'essais. © ZMP

Déjà en vente

À échelle plus réduite, ZMP fabrique depuis longtemps de petites Robocar et c'est sur l'une d'elles que Kinect a été installé, apparemment pour servir essentiellement à la vision et à l'analyse d'images. La voiture elle-même, devenue la « RoboCar 1/10 Lite & Kinect », dispose d'un processeur AMD Geode LX800 à 500 MHz et du système d'exploitation Linux. Ces caractéristiques interdisent d'ailleurs l'utilisation du SDK de Microsoft (bien sûr prévu pour Windows, mais les roboticiens préfèrent souvent Linux). Les ingénieurs de ZMP pourraient alors utiliser Kinect Services for Robotics Developer Studio, un ensemble logiciel conçu pour les roboticiens que Microsoft vient tout juste de présenter.

ZMP, selon le magazine japonais Tech-On, envisagerait la possibilité de modifier son robot roulant pour le rendre compatible avec le SDK de Microsoft. Le robot est déjà en vente, au prix de 598.000 yens (environ 5.500 euros) pour les centres de recherche, ou 698.000 yens (6.300 euros) pour les entreprises. Mais ces Robocar ne pourront être utilisées qu'à des fins de recherche. On ne trouvera pas ces jolis jouets dans la hotte du père Noël de la tournée 2011 mais ces voitures miniatures sont encore un exemple de l'activisme des chercheurs en robotique, sur fond de techniques en progression rapide et en baisse de prix constante.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi