Au Japon, un véhicule monoplace entièrement robotisé devrait être commercialisé en novembre prochain, à destination des entreprises ou des laboratoires travaillant sur la voiture à conduite assistée ou automatique.
Cela vous intéressera aussi

La RoboCar G bientôt en vente ? C'est ce qu'annonce un magazine japonais, TechOn!. L'engin n'est pas tout à fait une surprise. Il s'appuie sur un autre modèle de RoboCar, dix fois plus petit et déjà commercialisé depuis juin 2009. Fabriqué par la société ZMP, ce robotrobot à roues est autonome, bardé de capteurscapteurs et concentre un grand nombre d'innovations techniques.

Deux caméras CCD, donnant une vision en stéréo, regardent vers l'avant tandis que l'environnement immédiat est sondé par huit capteurs de rayonnement infrarougeinfrarouge et qu'un rayon laserlaser peut repérer un obstacle.

La RoboCar, de 42 centimètres de long pour 20 de large. Les roboticiens peuvent s'amuser à les programmer de multiples manières, notamment avec un outil logiciel connu, Matlab/Simulink. © ZMP / Nikkei Electronics

La RoboCar, de 42 centimètres de long pour 20 de large. Les roboticiens peuvent s'amuser à les programmer de multiples manières, notamment avec un outil logiciel connu, Matlab/Simulink. © ZMP / Nikkei Electronics

Les informations parviennent à l'ordinateurordinateur embarqué dont le système d'exploitationsystème d'exploitation est LinuxLinux et qui s'appuie notamment sur un circuit d'analyse d'image, ImapCar, réalisé par Nec. Les logiciels internes utilisent aussi les données fournies par le capteur d'accélération sur trois axes et par ceux installés dans le moteur et sur les moyeux des roues.

Un jour, la voiture conduira

L'appareil n'est pas un jouet mais une plate-forme d'étude pour mettre au point techniques et algorithmes destinés à des engins entièrement robotisés. Aux Etats-Unis, l'agence Darpa, qui dépend de la défense nationale, finance des recherches sur les voitures autonomesvoitures autonomes et organise même des compétitions de voitures robots (le Darpa Challenge).

La RoboCar G n'est qu'un outil de recherche mais elle préfigure sans doute la voiture de demain. © ZMP

La RoboCar G n'est qu'un outil de recherche mais elle préfigure sans doute la voiture de demain. © ZMP

Les Japonais, semble-t-il, ne sont pas en reste. Une équipe de roboticiens de l'université de Gunma s'est associée à ZMP pour réaliser cette version G de la RoboCar, grandeur nature donc. Ses dimensions resteront toutefois modestes et elle n'accueillera qu'une seule personne.

En plus des systèmes déjà présents sur le modèle réduit, elle sera équipée d'un GPSGPS, d'un radar et d'un sonarsonar. La Robocar G pourra alors devenir le cobaye à la merci des roboticiens d'entreprises privées ou de laboratoires de recherches qui travaillent sur la voiture du futur et sur les moyens d'en automatiser le plus possible la conduite.