Tech

Intel fait battre les coeurs : processeurs plus rapides et moins gourmands

ActualitéClassé sous :informatique , intel , IDF

-

Le numéro un mondial du processeur multiplie les annonces... et les cœurs à l'intérieur de ses puces. Une série d'annonces vient d'être présentée.

Belle démonstration d'Intel au cours de son dernier show, l'IDF (Intel Developer Forum) qui s'est tenu du 7 au 9 mars, à San Francisco. Le numéro un mondial du processeur a annoncé une série de nouveaux circuits, qui seront commercialisés cette année, et dévoilé une dizaine de projets pour les années 2007 et 2008. On s'y attendait, le 64 bits et l'architecture multicœur ont été à l'honneur.

A partir de l'automne, Intel commercialisera trois nouveaux processeurs issus de l'architecture baptisée "Core", à 64 bits, à ne pas confondre avec le nom des processeurs Core Solo et Duo (32 bits) présentés en janvier 2005.

Chacun conçu pour un type de micro, ces trois bicoeurs sont pour l'instant connus par leur noms de code : WoodCrest pour les serveurs, Conroe pour les PC de bureau, Merom pour les portables. Ils devraient apparaître sur le marché dans cet ordre. A noter que le Conroe présente le même brochage que le Pentium 4. Les amateurs de puissance pourront attendre 2007 et la sortie de processeurs à quatre cœurs, pour l'instant baptisés Kentsfield pour les PC et Clovertown pour les serveurs.

Intel veut accélérer ses annonces de produits entre 2006 et 2008.

Plus rapides et moins gourmandes

Ces nouvelles puces sont bien sûr données pour plus rapides. Les chiffres avancés par Intel sont même impressionnants. Merom serait 20% plus rapide que l'actuel Core Duo. Conroe pédalerait 40 % plus vite que le Pentium D 950 tout en consommant 40% moins. Quant à WoodCrest, le processeur des serveurs, il battrait à plates coutures le Xeon bicœur, affichant 80 % de vitesse en plus, alors que sa consommation serait inférieure de 35%. On remarque hélas que Merom, le processeur prévu pour les portables, n'affiche pas, lui, de gain sur la consommation.

Ces nouveaux produits sont montrés quasiment simultanément aux nouvelles moutures de l'autre axe stratégique d'Intel, les plates-formes (ensemble technique du processeur à la carte mère) Centrino et Viiv (voir notre article  ).

En attendant Vista

Ce florilège d'annonces permettra-t-il à Intel de reprendre la main sur le 64 bits, face à AMD ? Peut-être car, dans l'informatique grand public, ce segment de marché attend toujours son démarrage. L'avantage le plus visible de l'architecture 64 bits est de dépasser la limite de 4 Go imposée à la mémoire vive des 32 bits.

Mais côté performances brutes, le gain est faible. Pour profiter de la puissance du 64 bits, il faut attendre un Windows adapté, c'est-à-dire Windows Vista, successeur de XP (XP 64 bits existe bien mais il est réservé aux professionnels et très peu répandu).

De même, pour tirer profit de l'architecture multicœur et au multithreading (un même programme est découpé en processus dont plusieurs sont exécutés en même temps), il faut aussi que le système d'exploitation, ainsi que les logiciels, soient conçus pour les utiliser. Bref, les cœurs solitaires de nos micros actuels ont encore un peu de répit...

Cela vous intéressera aussi