Tech

Intel Core i7, successeur du Core 2 : retour à l'hyper-threading

ActualitéClassé sous :informatique , Intel Core i7 , processeur

-

Avec son nouveau Core i7 de technologie Nehalem, Intel passe à la génération suivante de processeurs et affirme son retour à la technologie hyper-threading.

Puce du Core 2 Quad d'Intel (quatre coeurs). Crédit Intel.

Le fondeur de Santa Clara vient d'annoncer officiellement sa nouvelle famille de processeurs, qui devrait à partir de la fin de cette année (soit avec quelques mois d'avance sur les prévisions) remplacer progressivement les Core 2. Baptisée Core i7, elle devrait être déclinée en priorité aux ordinateurs de bureau, aux portables ensuite, et viser le haut de gamme avant de se répandre sur l'ensemble de la production.

Logo officiel. Crédit Intel.

Gravé en 45 nm, le processeur Nehalem conserve bien l'appellation Core, ce qui indique clairement une évolution effectuée à partir de la famille actuelle, mais abandonne le suffixe 2 au profit d'un i7. George Alfs, porte-parole de la marque, signale toutefois que la marque Core i7 est la première d'une série de noms.

Le nouveau produit regroupera de deux à huit cœurs sur la même puce, qui exploiteront la technologie QuickPatch Interconnect (QPI). Il s'agit d'un contrôleur de mémoire intégré permettant d'optimiser les transferts de données entre les différents éléments et périphériques, comme les cartes graphiques ou les autres composants.

Retour à l'hyper-threading

Mais la grande nouveauté, si l'on peut dire, est le retour à la technologie hyper-threading. Inaugurée en fanfare avec le Pentium 4, celle-ci permettait alors au processeur de générer deux flux de données en simulant un double cœur. Mais faute de programmes spécialement optimisés, les résultats restaient décevants. Mais aujourd'hui, de plus en plus d'applications tirent profit du multitâche et Intel assure que l'hyper-threading peut assurer un gain de performances de 30%.

Enfin, Intel annonce la présence d'un jeu de composants graphiques dans ses i7, qui évitera le recours à une carte dédiée dans les applications courantes et réduira d'autant la consommation d'énergie. Mais il est probable que les amateurs de jeux devront utiliser une carte séparée pour les performances graphiques les plus élevées.

Cela vous intéressera aussi