Tech

Core 2 Quad QX9650 : premier processeur 45 nm d’Intel

ActualitéClassé sous :informatique , Core 2 , Core 2 Quad QX9650

A peine installée, la nouvelle usine créée pour la gravure à 45 nanomètres va produire le premier modèle d'une nouvelle série de processeurs Core 2. Il sera commercialisé au mois de novembre, à peu près en même temps que ses concurrents directs, les Phenom,  fabriqués par AMD.

Gros plan sur une galette de 300 millimètres gravée à 45 nanomètres. © Intel

Intel vient de lancer un nouveau processeur, le Core 2 Quad QX9650, premier d'une nouvelle série utilisant la gravure en 45 nanomètres (contre 65 actuellement). Pour lancer cette nouvelle production, Intel a choisi un modèle à quatre cœurs (d'où le Quad), mais la famille des Core 2 compte aussi des circuits à deux cœurs, dont les prochaines versions seront elles aussi gravées à 45 nanomètres.

Ce processeur inaugure une nouvelle architecture, baptisée Penryn. Pour l'essentiel, elle diffère de la précédente (Conroe) par cette gravure plus fine mais aussi par l'adoption d'une nouvelle structure à l'intérieur des transistors. L'oxyde de silicium y est remplacé par du dioxyde d'hafnium, dont la constante diélectrique est plus élevée. Intel parle de technologie High-K, où K désigne cette constante diélectrique, et l'avait déjà présentée en 2006, au stade de préproduction. Elle permet de réaliser des transistors, ou portes (gates en anglais), de plus petite taille.

Cette réduction des dimensions conduit à un saut quantitatif, alors que la surface de la puce, elle, a diminué. Sur un double cœur, le nombre de transistors passe de 290 à 410 millions et la mémoire cache (L2) atteint 6 Mo. Sur ce Core 2 Quad à quatre cœurs, ces chiffres sont à multiplier par deux. Petit rappel historique, voire préhistorique : en 1983, IBM séduisait les entreprises avec un PC XT doté d'un gros disque dur engrangeant pas moins de 10 Mo.

La nouvelle usine Fab32, d’Intel, installée dans l’Arizona. D’autres installations sont prévues, notamment en Israël. Elles produiront les modèles à venir, plus d’une trentaine d’ici à la fin 2008. © Intel

La vitesse, c’est dépassé

Quant à la fréquence de l'horloge, Intel annonce 3 GHz, soit une valeur similaire à celle des circuits actuels. Le temps semble donc terminé où l'on mesurait en hertz  les performances d'un processeur. Aujourd'hui, Intel préfère parler de consommation électrique. Les nouveaux circuits peuvent laisser un cœur en sommeil et même passer en overclock (fréquence plus élevée) l'un de ceux en train de travailler pour éviter de réveiller celui qui dort.

La semaine dernière, le 25 octobre, Intel inaugurait une nouvelle usine, baptisée Fab32 et installée dans l'Arizona. C'est la première unité de production de masse où est mise en œuvre la gravure à 45 nanomètres et la technologie High-K. Jusque-là, cette finesse n'était atteinte que dans une autre usine (dans l'Oregon) mais avec une production limitée. C'est un investissement lourd (trois milliards de dollars) pour une usine capable de fabriquer des galettes (wafers) de 300 millimètres, à raison de plus de 20.000 par an, et selon des méthodes, nous promet-on, plus respectueuses de l'environnement.

Intel a ainsi pris de vitesse AMD qui n'a pas encore présenté ses Phenom X et FX, des processeurs à deux et quatre cœurs basés sur la nouvelle architecture K10. Prévus initialement pour le troisième trimestre 2007, ils attendront le quatrième. Mais ensuite, la concurrence sera rude. L'année 2008 commencera donc avec une offre de processeurs complètement renouvelée. Voilà, encore une fois, de quoi inciter à attendre avant de s'offrir un nouveau PC...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi