Tech

Intel : du coeur à l'ouvrage pour des monstres multicoeurs

ActualitéClassé sous :informatique , processeur , cœur

-

Dans une ambiance de compétition serrée avec AMD, le leader mondial du processeur prépare une avalanche de nouveaux produits entre 2006 et 2008. Caractéristique générale : la multiplication du nombre de "cœurs", unités élémentaires ayant la puissance de processeurs à part entière.

En janvier 2006, Intel présentera trois processeurs : le Pentium D900 (nom de code : Presler) et qualifié de Dual Core, destiné aux PC de bureau et, pour les mobiles, les Intel Core Solo et Core Duo (nommés jusqu'ici Yonah).

Ces circuits sont construits à l'aide d'une gravure à 45 nm (nanomètres), contre 90 pour la génération actuelle. Les motifs élémentaires (un fil gravé entre deux transistors par exemple) ont donc une finesse de 0,045 micron. Le commutateur (la "porte") qui active et désactive un transistor mesure 35 nm, contre 50 sur les circuits gravés en 90 nm. Pour mémoire, le processeur Intel 8088, qui équipait le premier PC d'IBM sorti en 1981 était gravé avec une finesse de 3 microns, soit 3000 nm.

Cœurs en choeur

Le principe du "core" connaît actuellement un grand succès chez les deux fabricants de processeur Intel et AMD. On peut le traduire par "cœur". Pour simplifier, il s'agit d'un processeur, avec unité de calcul, mémoire interne et mémoire cache. L'avantage d'en placer plusieurs dans une même puce est d'augmenter la puissance, comme si l'on avait plusieurs processeurs travaillant en parallèle. Le confinement apporte un gain de place mais aussi de consommation électrique.

Pour les trois processeurs du cru de janvier 2006, le terme de multicore, ou multicœur, commence déjà à faire couler de l'encre. Car il y a deux manières de placer deux cœurs dans un même processeur : en les associant sur une même puce ou bien en plaçant deux puces monocœurs à l'intérieur d'un même boîtier.

La première solution conduit à de meilleures performances et c'est celle qu'Intel avait choisie pour le Pentium D et le Pentium Extreme Edition, présentés en 2005. Mais si l'on ouvre un nouveau Pentium D900 ou un Intel Core Duo (une opération qui n'est pas à conseiller !), on découvre bien deux puces distinctes, ce qui fait jaser les puristes. On devrait donc plutôt parler de processeur "bicorps".

A l'intérieur du Pentium D900, qu'Intel présentera en janvier 2006, on trouve… deux microprocesseurs.

L'avantage pour Intel est semble-t-il de réduire les coûts et de pouvoir présenter facilement une version bas de gamme, à un seul cœur. Ce sera déjà le cas en janvier avec le Intel Core Solo.

Corps à cores

On nous promet une suite à partir de la fin de l'année 2006, avec des processeurs gravés en 65 nm selon trois architectures déjà connues, et baptisées pour l'instant Merom, pour les portables, Conroe pour les PC de bureau et Woodcrest pour les serveurs.

Au troisième trimestre de l'année, selon le magazine TG Daily, pas moins de sept processeurs devraient être présentés. Parmi eux figurerait le Kentsfield, qui serait en quelque sorte un "bicorps double cœur", son boîtier contenant deux puces séparées ayant chacune deux cœurs, censé apparaître au début de 2007.

Mais la finesse à 65 nm, c'est déjà dépassé puisque Intel prépare dans la même foulée une famille de circuits baptisée Penryn, gravés à 45 nm. Toujours d'après TG Daily, le premier modèle devrait être présenté à la fin de 2006, et contenir une énorme mémoire cache de 3 à 6 Mo. Cette lignée devrait conduire au Yorkfield, un monstre à 8 cœurs et 12 Mo de mémoire cache.

Intel semble donc mettre les bouchées doubles pour accélérer la sortie de nouveaux processeurs. L'heure est en effet à la réaction pour le numéro un mondial, sévèrement concurrencé par AMD, qui a nettement pris l'avantage sur le plan technique, notamment en présentant le premier une gamme de circuits à 64 bits. Comme le souligne le mensuel l'Ordinateur Individuel dans son numéro de décembre, tous les tests menés depuis un an par son laboratoire montrent une supériorité des puces AMD pour tous les modèles haut de gamme et pour plusieurs des processeurs grand public.

Intel, as-tu du cœur ?

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi