Tech

Anniversaire : le Mac a 25 ans !

ActualitéClassé sous :informatique , Macintosh , Mac

-

Le 24 janvier 1984, Apple lançait un étrange ordinateur personnel, baptisé Macintosh et rapidement surnommé Mac. Premier micro à proposer une interface graphique avec des icônes et une souris, il allait durablement marquer l'univers informatique. Retour sur cet appareil révolutionnaire et ses nombreux descendants.

Le Mac 28, premier du nom. Un écran monochrome, pas de disque dur, 128 ko de mémoire mais des icônes et une souris... © DR

En présentant le Macintosh en janvier 1984, Steve Jobs, alors jeune PDG d'Apple, avait une idée en tête : casser le monopole d'IBM sur le monde informatique. Pour cela, il proposait un ordinateur à la portée de tous, le Macintosh, un parallélépipède équipé d'un écran de 9 pouces. En l'allumant, l'utilisateur découvrait non plus des lignes de commandes, mais un environnement de travail pour organiser ses données grâce à des petites images appelées icônes et représentant les logiciels, les documents et les dossiers. Ce « bureau », puisque tel était son nom (les informaticiens parlaient alors de la métaphore du bureau), comportait même une corbeille.

Le Mac introduisait aussi la souris ainsi qu'un lecteur de petites disquettes, mesurant 3,5 pouces et contenues dans un étui rigide. Plus compactes que les disquettes de 5,25 pouces de l'époque (qui avaient elles-mêmes succédé aux 8 pouces), elles engrangeaient 400 Ko. Il était livré avec deux logiciels, une application de création graphique, MacPaint, et un traitement de texte, MacWrite. Ce dernier reproduisait à l'écran la mise en page et les polices de caractères telles qu'elles devaient être imprimées sur une feuille de papier. On disposait, en particulier, de polices à chasse variable, c'est-à-dire dont les caractères n'ont pas tous la même largeur (un i étant plus étroit qu'un m), contrairement aux polices d'une machine à écrire et à celles affichées ou imprimées par les ordinateurs de l'époque.

De Mac en Mac

Côté performances, il disposait d'une mémoire de 128 Ko de mémoire vive (une grande quantité pour l'époque) et d'un processeur puissant (le Motorola 68000), le tout pour un tarif de 2.495 dollars. Le prix peut paraître aujourd'hui exorbitant mais il était concurrentiel avec les ordinateurs professionnels de l'époque (un IBM PC, premier du genre, coûtait entre 3.000 et 6.000 dollars).

En 1985, Steve Jobs quitte Apple. Ce qui n'empêche pas la société de sortir, l'année suivante, un nouveau modèle, le Macintosh Plus. Cette deuxième version proposait 1 Mo de mémoire vive et plusieurs ports pour se connecter à d'autres périphériques.

Pour faire face à la concurrence des PC équipés du système d'exploitation de Microsoft, la marque californienne lance au début des années 1990 plusieurs nouveaux ordinateurs avec moniteurs et unités centrales séparés, et à des prix plus abordables. Parallèlement, le fabricant commercialise ses premiers Macintosh portable, dont les Powerbook 500, premiers modèles à intégrer un trackpad (ou pavé tactile) plutôt qu'un trackball.

Avec le retour de Steve Jobs aux commandes en 1998, Apple répond une nouvelle fois aux PC avec un ordinateur plus moderne et convivial, l'iMac. Ce modèle tout-en-un avec une coque colorée se veut plus pratique et seuls deux câbles sont alors nécessaires : l'un pour l'alimentation, l'autre pour se connecter à Internet. Autre changement, l'absence de lecteur de disquettes, désormais remplacé par le CD comme support de stockage.

Les années 2000 voient Apple étoffer sa gamme, avec notamment les Power Mac dédiés aux professionnels (graphistes, photographes, etc.), le Mac Mini, petite unité centrale portable proposé à un prix abordable, ainsi que le MacBook Air, considéré lors de son lancement début 2008 comme l'ordinateur portable le plus fin du monde.

Même si elles demeurent loin du niveau du baladeur iPod ou du smartphone iPhone, les deux produits vedettes d'Apple, les ventes d'ordinateurs Mac dans le monde ont représenté 2,5 millions d'unités sur les trois derniers mois de l'année 2008 (+9%).

A noter que les nostalgiques des premiers Macintosh pourront visiter, en avril 2009, une exposition rétrospective consacrée au 25ème anniversaire du Mac, au Musée de l'Informatique de la Grande Arche de la Défense.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi