Situé sur l'isthme centre-américain, le Costa Rica est un zoo à ciel ouvert mais sans cage ni barreaux, un zoo où les rôles seraient inversés. Ce petit pays, bordé par l’océan Pacifique et la mer des Caraïbes, est dix fois plus petit que la France mais concentre 6 % de la biodiversité mondiale. Un quart de son territoire est constitué de parcs nationaux et de réserves naturelles.

En 2009, le pays obtenait la première place au classement du Happy Planet Index en menant une politique volontariste en matière environnementale (reforestation) et protection de ses ressources naturelles. L'Institut national de la Biodiversité (Inbio, Instituto Nacional de Biodiversidad) estime qu’environ 160 espèces sont découvertes chaque année. Ce confetti au regard du planisphère renferme pas moins de 26 parcs nationaux abritant forêts primaires, forêts tropicales humides et sèches, mangroves marécageuses et plages de rêve ainsi qu’un littoral bordé de fonds marins non moins riches en coraux et en faune aquatique.

Cette richesse d’habitats naturels (10.000 arbres et plantes) est un jardin d’Eden pour la faune qui y est recensée : 35.000 espèces d'insectes, 160 espèces d'amphibiens, 220 espèces de reptiles, 850 espèces d'oiseaux et 205 espèces de mammifères.

Le Costa Rica est aussi un relief montagneux situé sur la cordillère volcanique centrale. Les chemins de randonnée balisés aux alentours des volcans conduisent aux sources d’eau chaude, geysers et cascades formant des petits lacs d’eaux turquoise.

Le pays dont l’actuel président, Óscar Arias Sánchez « a déclaré la paix à la nature », est pionnier dans le domaine de l’écotourisme.

Un paradis sur terre qui fascine et que continuent d’explorer scientifiques et photographes comme Niklas Weber qui nous offre ces magnifiques photos naturalistes.

© Niklas Weber. Tous droits réservés