Benjamin Franklin (1706-1790) fut un inventeur, un homme d'État, un philosophe et un savant. L'historien Brooke Hindle écrit à son sujet : « L'essentiel des travaux scientifiques de Franklin relatifs à la foudrefoudre et autres questions électriques revêt une grande importance.

La foudre et l'électricité. © lumpi/WikimediaImages - Domaine public

La foudre et l'électricité. © lumpi/WikimediaImages - Domaine public

La relation établie entre la foudre et l'électricité, au travers de la célèbre expérience du cerf-volant, fut une avancée importante de la connaissance scientifique. Elle trouva une large applicationapplication dans la constructionconstruction des paratonnerresparatonnerres aux États-Unis et en Europe ». Le « cerf-volant » de Franklin a souvent été le symbole de la quête de la vérité scientifique et a inspiré des générations d'écoliers.

<em>Benjamin Franklin tirant l’électricité du ciel</em> (vers 1816), par le peintre anglo-américain Benjamin West (1738-1820). Le courant électrique semble passer de la clé au flacon qu’il tient à la main. © DP

Benjamin Franklin tirant l’électricité du ciel (vers 1816), par le peintre anglo-américain Benjamin West (1738-1820). Le courant électrique semble passer de la clé au flacon qu’il tient à la main. © DP

En 1750, pour vérifier la nature électrique de la foudre, Franklin suggéra une expérience qui consistait à tenir un cerf-volant au milieu d'une tempêtetempête qui allait se transformer en orageorage. Selon Franklin, l'expérience fut conduite le 15 juin 1752, à Philadelphie, afin d'extraire avec succès l'énergieénergie électrique d'un nuagenuage. Accompagné de son fils, il fit planer un cerf-volant un soir d'orage. À la corde de retenue, en chanvre, il lia un ruban de soie d'où il fit pendre une clé, qu'il tint à l'abri de la pluie. D'autres chercheurs ne prirent pas autant de précautions et moururent électrocutés lors d'expériences similaires. Franklin écrivit : « Lorsque la pluie a suffisamment mouillé le chanvre pour conduire librement le feufeu électrique, vous trouverez ce feu électrique jaillissant abondamment de la clé à l'approche de votre coude, et avec cette clé, une fiole, ou une bouteille de Leyde peut être chargée. »

L'historien Joyce Chaplin note que si l'expérience du cerf-volant ne fut pas la première à identifier le foudre, elle vérifia cette découverte. Franklin cherchait à « mesurer si les nuages étaient électrifiés et, dans l'affirmative, s'ils l'étaient avec une charge positive ou négative. Il voulait déterminer la présence d'électricité au sein de la nature et finalement la décrivit comme n'étant que le résultat de la foudre. »