Sciences

Histoire, formes et usages du couteau

Dossier - Thiers, la capitale du couteau
DossierClassé sous :Matière , couteau , damas

-

Une histoire, des techniques, des amateurs et beaucoup de légendes, le couteau dont la capitale est Thiers en France vaut bien une escale de découverte et quelques notions de sciences métallurgiques !

  
DossiersThiers, la capitale du couteau
 

Les premiers couteaux de pierre, d'os ou de silex notamment, ont 25 000 ans. Le couteau est un outil et une arme.

Couteau en silex © Wikipedia

Dès l'âge du bronze, les couteaux sont faits en métal, presque tout de suite en fer, le bronze n'est pas assez dur.

Peintures rupestres vues au Mont Bego

La poignée vient avec la lame en métal, souvent ornée, le métal est précieux en ce temps là ! Les Romains fabriquent les premières lames en acier. Il faut attendre 1921 pour que soient produits aux États-Unis les premiers couteaux en acier inoxydable. Les couteaux à dents apparaissent plus tard encore... Petit, facile à fabriquer, à transporter, il est l'équipement de base des chasseurs, militaires, artisans, cuisiniers, plongeurs, randonneurs et autres baroudeurs. Il l'est tellement qu'il en est devenu objet mythique de collectionneurs passionnés et qu'il a maintenant son monde à lui !

Thiers, couteau traditionnel

Faisons en images un petit tour de quelques couteaux «  normaux » célèbres ; il y aura aussi un paragraphe sur les couteaux de collection.

Opinel
Laguiole, l'abeille
Navaja XVIII …certaines sont faites à Thiers
Couteau de chasse ou de combat

Avec par exemple le Bowie : modèle droit dont le manche en bois est parfois recouvert de cuir. La lame est droite et plus longue que le manche. Et la dague : la lame est longue et fine. La dague est destinée à transpercer facilement la peau pour atteindre directement le cœur d'un gibier. Elle peut être dotée d'un manche dont la longueur dépend de la taille des animaux pour laquelle elle est utilisée.

Skinner ou Couteau à peler le gibier © Wikipedia - Eva K.

Skinner dits aussi dépeceurs, ces couteaux sont conçus pour détacher la peau des gibiers sans abîmer la viande ni percer les viscères.

Couteau suisse Victorinox

Couteaux de survie et couteaux suisse ou multi-lames sont destinés à différents usages et comprennent des outils différents.

Un couteau - un travail

couteau à pain, long et denté, couteau à viande, couteau à poisson, couteau de table, couteau à dessert, couteau à fruit, couteau à fromage, couteau à beurre, couteaux de cuisine (voir le paragraphe sur Sabatier), couteaux pliants pour les déplacements...

Un couteau - une région

Avec, par exemple : Alpin, Aubrac, Aveyronnais, Berger, Charolais, Charretier, Issoire, Langres, Le Thiers, London (marin breton), Mineur, Savoyard, Tonneau, Yssingeaux et d'autres surement.

Législation

Les couteaux sont des armes blanches, ce sont donc des armes de catégorie C dans le classement de l'Union européenne. En France, ce sont des armes de 6e catégorie (art. L.2331-1 du Code de la défense et Décret-loi du 18 avril 1939 fixant la régime des matériels de guerre, armes et munitions). Il faut avoir dix-huit ans pour acquérir un couteau, ou seize ans avec autorisation du responsable légal. Le port et le transport des armes de 6e catégorie sont interdits « sauf motif légitime ». Il semblerait, malgré le flou de la notion de motif légitime, que celle-ci exclue le port à titre préventif en cas d'agression.

Mais quelle est l’anatomie d’un couteau ?

Voici un schéma et son vocabulaire (avec l'aimable autorisation de la Maison Sabatier)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Schéma d'un couteau Sabatier

Mais il y a aussi les « dérivés » du couteau. Plus ou moins anciens mais en tous les cas anciens ! la dague, le glaive (que certains considèrent déjà comme une épée), le poignard, le stylet (corse entre autres), et j'en passe bien sûr.... Qui ont des noms particuliers suivant les régions et les usages en Espagne, dans les pays du Maghreb, au Japon etc.

Images de quelques uns, européens !

Dague écossaise Musée des civilisations Canada

Blasonnement : D'azur à la fasce ondée d'argent, accompagnée en chef d'une aigle becquée et couronnée d'or, et en pointe d'un lion passant d'or sur sol de sinople, brandissant dans sa dextre un glaive devant le soleil d'or.

Blason de la ville de Contrexéville
Stilettu à lame triangulaire forgée dans une ancienne lime.

« Souvent fabriqués par les utilisateurs, découpés dans des morceaux de "sigone"usées, les couteaux corses étaient conçus comme des outils de tous les jours. On les appelle "Couteaux de Berger". Mais les bergers n'étaient pas les seuls utilisateurs. Ces objets étaient employés à d'autres usages : le "stoccu" permettait de saigner le bétail ou le gibier ; pour les travaux des champs, on se servait d'une "insitaghjola", appelée aussi "runchetta" dans le Sud, des lames fortement recourbées servaient aux vanniers ». (Image et explication tirées du site http://www.cultellidicaccia.com/traditionnes(bis)l.htm)

Épée d'Académicien de Georges Dumézil, Réalisation Arthus-Bertrand

Après si la lame s'allonge encore on tombe dans le domaine des épées, sabres et autres scramasaxes (qui est par certains encore considéré comme un couteau et qui était l'arme favorite des Francs)... et la liste est longues des lames de guerre ou d'apparat dont fait partie la célèbre épée des Académiciens !