Sciences

Rhénium

DéfinitionClassé sous :chimie , tableau périodique des éléments , rhénium
Le rhénium possède le point d’ébullition le plus élevé de tous les éléments chimiques. De gauche à droite : une barre de rhénium à 99,995 %, un monocristal de rhénium de haute pureté (99,999 %) produit par la méthode de la zone fondue et un cube de 1 cm de côté du même métal à (99,99 %). © Alchemist-hp, Wikimedia Commons, CC by-nc-nd 3.0

Le rhénium, qui a des applications importantes à haute pression et dans l'aéronautique, est le dernier élément stable découvert (en 1925).

Généralités

  • Symbole : Re
  • Numéro atomique : 75
  • Électrons par niveau d'énergie : 2, 8, 18, 32, 13, 2
  • Masse atomique : 186,207 u
  • Isotopes les plus stables : 187Re avec une demi-vie de 4,35 x 1010 années (62,6 %), 185Re stable avec 110 neutrons (37,4 %)
  • Série : métaux de transition
  • Groupe, période, bloc : 7 (VIIB), 6, d
  • Densité : 20,8
  • Point de fusion : 3.185 °C
  • Point d'ébullition : 5.596 °C

Historique du rhénium

La découverte du rhénium est l'œuvre de Noddack, Tacke et Berg en 1925, qui l'ont observé dans un minerai de platine ainsi que dans la colombite, la molybdénite et la gadolinite. Il doit son nom au Rhin.

Propriétés du rhénium

Métal gris à teinte argentée, le rhénium possède une tenue à la chaleur hors du commun. Il possède le point d'ébullition le plus élevé de tous les éléments chimiques. De plus, il résiste bien à la corrosion, mais est dissous par l'acide nitrique concentré. Très dense, le rhénium n'est dépassé dans ce domaine que par l'osmium, l'iridium et le platine. Le rhénium pur est supraconducteur en dessous de 1,7 K ; les alliages tungstène-rhénium affichent cette propriété en deçà de 4 à 8 K, et les alliages rhénium-molybdène sous les 10 K.

Utilisation du rhénium

Le rhénium est souvent ajouté dans les superalliages haute température destinés à la fabrication de moteurs à réaction. Cette application accapare 70 % de la production mondiale de rhénium. On emploie aussi le rhénium comme catalyseur dans l'industrie pétrochimique. Deux isotopes radioactifs du rhénium, le rhénium 186 et le rhénium 188, sont utilisés dans le traitement du cancer du foie.

Toxicité du rhénium et effets sur la santé

On sait assez peu de chose de la toxicité du rhénium. Il est estimé que ses sels solubles pourraient être dangereux pour l'Homme, soit à cause du rhénium qu'ils contiennent, soit à cause d'autres éléments chimiques. Chez le rat, le perrhénate de potassium affiche une toxicité équivalente... au sel de table.

Cela vous intéressera aussi