L’activité du Soleil des 2 derniers mois vue par Solar Orbiter

Classé sous :soleil , observation du Soleil , étude du Soleil
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Une éruption solaire géante comme on n’en a jamais vu  Ce mardi 15 février 2022, le télescope spatial nommé Extreme Ultraviolet Imager (EUI) embarqué à bord du Solar Orbiter (ESA, Nasa) a enregistré une éruption solaire géante. Il a pu, pour la première fois, capturer sur la même image, le disque solaire complet et le nuage de plasma éjecté par l’éruption jusqu’à 3,5 millions de kilomètres d’altitude. © ESA 

Alors que la sonde Solar Orbiter passe aujourd'hui, lundi 7 mars 2022, exactement entre la Terre et le Soleil, à mi-distance, à approximativement 75 millions de kilomètres de nous, l'ESA dévoile les images des deux derniers mois d'observation de notre Étoile. Depuis le début de l'année jusqu'à ce 2 mars.

Son acuité visuelle permet à la sonde de l'ESA et la Nasa de scruter en haute résolution l'activité à la surface du Soleil et les conséquences sur son environnement. Toujours avec l'objectif de mieux comprendre cet astre dont nous dépendons, et aussi prévenir les éruptions et tempêtes majeures que nous craignons, tant elles pourraient être dévastatrices pour nos technologies (en premier lieu dans l'espace) et l'économie.

À présent, Solar Orbiter est en route pour le point de son orbite le plus proche du Soleil, qu'il devrait atteindre le 26 mars prochain. L'engin sera alors à un tiers de la distance moyenne entre la Terre et le Soleil, à l'intérieur de l'orbite de Mercure, dont il n'en sortira que le 6 avril.

« À partir de maintenant, nous entrons dans l'inconnu en ce qui concerne les observations du Soleil par Solar Orbiter », a déclaré à ce sujet le directeur scientifique de la mission Daniel Müller.

L'ESA promet un déluge d'informations à l'occasion de cette incursion dans l'espace intime du Soleil. Et même s'il ne sera pas déchainé à ce moment-là, ce n'est pas grave, car les scientifiques seront ravis de la moisson de données et d'informations, quelque qu'elle soit, même pour de petits événements comme les campfires découverts par la sonde il y a deux ans.

La grande éruption solaire du 15 février 2022 imagée par Solar Orbiter. © ESA, Nasa