Activité solaire : le soleil est-il en train de se réveiller ?

Classé sous :étude du Soleil , Taches solaires , éruption solaire

Les passionnés de l'observation solaire peuvent se réjouir, le Soleil semble sortir de son sommeil. Après 28 jours d'inactivité en surface, un télescope ultraviolet embarqué sur la sonde SDO (Solar Dynamics Observatory) de la Nasa a enregistré une toute petite éruption, ce mardi 5 novembre. Celle-ci était environ 1.000 fois plus faible que les éruptions pouvant secouer le Soleil durant son maximum d'activité. Son origine ? Une tache solaire apparue dans l'hémisphère sud le 1er novembre, baptisée AR2750. Elle marquerait le début d'un nouveau cycle solaire, le cycle 25, où les taches de polarité +/- se multiplieront, selon les physiciens solaires. Mais cela reste difficile à déterminer.

La région active AR2750, apparue le 1er novembre, est à l'origine de l'éruption solaire détectée par la sonde SDO. © SDO, NASA

Selon la loi de Hale, c'est le changement de polarité des taches solaires qui traduit le passage d'un cycle à un autre. Néanmoins l'alternance des phases est diffuse, si bien que des taches du cycle 24, de polarité -/+, peuvent côtoyer celle du cycle 25. C'est ce qui s'est produit durant le mois de mai et de juillet. Des taches solaires fugaces du cycle 25 ont été alors observées en même quantité que des taches appartenant au cycle 24.

La vie de notre étoile est divisée en segments de onze ans (en moyenne) où elle alterne entre des périodes calmes et des périodes d’activités soutenues. Par exemple, le Soleil est resté inactif pendant 223 jours consécutifs en 2019 contre moins de deux jours entre 2011 et 2015 ! Cette période globalement calme devrait se maintenir encore un an. Progressivement, les taches et donc les éruptions solaires se multiplieront, jusqu'à ce que le Soleil soit complètement réveillé et actif vers 2023.

Le Soleil observé par la sonde SDO lors du précédent cycle d'activité, le cycle solaire 24. ©Nasa