Sciences

En images : le retour des taches solaires

ActualitéClassé sous :Astronomie , soleil , Taches solaires

De nombreux groupes de taches ont refait leur apparition sur notre étoile ces dernières semaines, signe évident d'une reprise de l'activité solaire. Lisez nos conseils pour suivre ce phénomène en toute sécurité.

Ces quatre images proposées par le satellite solaire Soho montrent l'évolution quotidienne des groupes de taches solaires observables la seconde semaine de février. Crédits : Nasa

Le Soleil est une étoile âgée de 5 milliards d'années qui convertit son hydrogène en hélium, produisant de l'énergie sous forme de rayonnement électromagnétique (la lumière) et de flux de particules (le vent solaire).

Une intense activité magnétique se déroule également en son coeur, se traduisant au niveau de la photosphère (la surface du Soleil) par des régions moins chaudes visibles sous forme de taches.

Groupe de taches solaires photographié le 10 février 2010 par l'astronome amateur Sylvain Wallart du forum d'astronomie de Futura-Sciences, à l'aide d'un appareil photo numérique et d'une lunette de 80 mm de diamètre équipée d'un filtre. Crédits : S. Wallart

En retard, mais revenues

Ces taches ont un cycle d'environ 11 ans. Le dernier maximum d'activité s'étant produit en 2001, on s'attendait après le minimum de 2007 à voir les taches refaire progressivement leur apparition. Mais ce ne fut pas le cas pendant trois ans ! Les scientifiques ont envisagé différentes raisons pour expliquer ce retard des taches solaires, grâce notamment à l'étude de la sismologie solaire. Depuis le mois de décembre le Soleil semble sortir de cette période de calme et même si le maximum prévu en 2012 sera sans doute moins spectaculaire que celui de 2001, les mois à venir devraient nous gratifier d'un joli spectacle.

Le Soleil, un astre à ne jamais observer sans précautions. Crédits : J-B Feldmann

L'observation du Soleil nécessite une grande prudence : seuls les instruments d'astronomie équipés de filtres spéciaux placés à l'avant du tube (pour éliminer la plus grande partie de la lumière et de la chaleur) sont conformes à ce type d'observations. A défaut vous pouvez suivre l'activité solaire sans danger devant votre ordinateur. Les observations des astronomes amateurs sont présentées régulièrement sur le forum d'astronomie de Futura-Sciences ; vous pouvez également consulter SolAmat, une base amateur d'images solaires. Pour éviter les aléas de la météo et vous affranchir de l'alternance jour-nuit, rien de mieux que les observations transmises par les satellites : celles de Soho font référence depuis 14 ans et seront bientôt supplantées par les images que nous enverra SDO le nouvel observatoire solaire.

Cela vous intéressera aussi