Sciences

SDO en orbite pour mieux prédire la météo solaire

ActualitéClassé sous :soleil , météorologie , Sdo

-

La Nasa vient de lancer SDO, un satellite conçu pour observer le Soleil destiné à mieux comprendre son influence sur la Terre. Il étudiera le champ magnétique solaire qui contrôle l'activité, fluctue dans le temps et joue un rôle sur l'évolution du climat terrestre. La mission doit durer au moins cinq ans.

Solar Dynamics Observatory chez Astrotech. © Nasa / Jack Pfaller

La mission SDO (Solar Dynamics Observatory) est la première du programme Vivre avec une étoile de la Nasa qui vise à clarifier le rôle du Soleil sur le climat de la planète et son incidence sur les satellites et l'activité humaine en orbite. En effet, les particules chargées du Soleil peuvent perturber la distribution d'énergie sur Terre et affecter le bon fonctionnement des satellites, surtout ceux évoluant sur des orbites élevées. Quant aux astronautes en sortie extravéhiculaire, une activité solaire excessive peut les exposer à des doses massives de radiations mortelles.

SDO observera le Soleil sans interruption et se focalisera sur de petites zones de son atmosphère solaire dans un grand nombre de longueurs d'onde. Le satellite a donc été placé sur une orbite géosynchrone inclinée d'où il peut l'observer en continu et transférer en permanence et à haut débit les données collectées vers une unique station terrestre. SDO est équipé de trois instruments, dont AIA, une caméra capable de produire des images en haute définition de l'atmosphère solaire dans dix fréquences différentes de l'UV extrême. Les deux autres instruments permettront de comprendre les variations dans le temps de l'activité solaire (EVE) et faire de l'héliosismologie (HMI).

Une fusée Atlas V emporte SDO (Solar Dynamics Observatory) vers son orbite, ce jeudi 11 février 2010. © Nasa TV

Un rôle du Soleil sur le climat loin d’être négligeable

Pour les scientifiques, le but est de mieux prédire les variations solaires qui influencent la vie sur Terre. Il leur faut pour cela déterminer l'origine et la structure du champ magnétique du Soleil et comprendre comment cette énergie est rejetée dans l'héliosphère et l'environnement spatial sous la forme de vent solaire.

On sait aujourd'hui que les fluctuations de rayons cosmiques influencent le climat terrestre. Ce flux très énergétique, en effet, modifie la couverture nuageuse de la Terre. Concrètement, les radiations cosmiques ionisent les gaz et aérosols de l'atmosphère, favorisant efficacement la formation de noyaux de condensation pour la vapeur d'eau. Apparaissent ainsi des nuages de haute altitude. En formant un écran, ils modifient l'albédo de la Terre, donc le climat. Les variations d'albédo ont logiquement une influence rapide sur la température moyenne de la planète.

Cela vous intéressera aussi

Une éruption solaire gracieuse filmée par SDO  Le satellite d'observation solaire SDO a filmé durant plusieurs heures le 2 avril 2014 une éruption d'intensité M6.5, c'est-à-dire plutôt modeste. Les couleurs jaune et rouge sont fausses, correspondant en fait à deux bandes dans l'ultraviolet. Les arches et les jets s'étendent sur des centaines de milliers de kilomètres. © Nasa, SDO, Goddard Space Flight Center