Cela vous intéressera aussi

L'héliosphère est la dernière frontière du système solaire, elle est à environ 130 unités astronomiquesunités astronomiques (20 milliards de kilomètres) de la Terre. C'est la frontière où le vent solairevent solaire s'éteint et où l'espace interstellaire commence. 

Le vent solaire est bimodal, c'est un mélange de différents types de vents : rapide (3 millions de km/h) aux hautes latitudeslatitudes du SoleilSoleil, et lent (1 million de km/h) aux latitudes comprises entre 22° S et 21° N. Le vent solaire est ionisé, les électrons et les protons sont séparés, c'est un plasma qui se déplace vers le système solaire extérieur.

Au niveau de l'héliosphère, le vent solaire entre en collision avec les vents contraires de l'environnement interstellaire, sa dynamique n'est alors plus suffisante pour repousser l'hydrogène et l'héliumhélium raréfié de la GalaxieGalaxie. Le choc de terminaison est une limite intermédiaire située avant l'héliosphère. 

À quoi sert l’héliosphère ?

Les réactions thermonucléaires qui se produisent à l'intérieur du Soleil émettent d'énormes quantités d'énergieénergie. Une grande partie de cette énergie est libérée dans l'espace proche sous forme de rayonnement électromagnétique, principalement de lumière visible. Mais le Soleil produit également un flux de particules chargées, appelé vent solaire.

L'héliosphère protège le système solaire des rayons cosmiquesrayons cosmiques de haute énergie. Au-delà de cette limite règnent les conditions de l'espace interstellaire, qui sont extrêmement ténues par rapport à l'atmosphèreatmosphère de la Terre en vigueur. L'héliosphère marque la limite où les vents des particules émises par le soleil entrent en collision avec les autres particules de l'environnement interstellaire. 

Le milieu interstellaire diffusdiffus est composé de matièrematière qui remplit l'espace entre les étoilesétoiles. Le matériaumatériau interstellaire est constitué principalement d'hydrogène ionisé, atomique et moléculaire, d'hélium, de grains dont la taille varie de la centaine de nanomètresnanomètres jusqu'au micronmicron.