À la découverte de l'héliosphère, l'étonnante bulle protectrice formée par le Soleil

Classé sous :soleil , Nasa , vidéos

[EN VIDÉO] Vidéo : l'héliosphère, l'étonnante bulle protectrice formée par le Soleil  Si, par-delà une certaine distance, le Soleil ne parvient plus réellement à réchauffer ou éclairer une planète, son influence n'en est pas moins perceptible bien au-delà de l'orbite de Neptune. Plusieurs critères peuvent aider à définir les frontières du Système solaire. L'un d'eux est l'étendue des vents solaires, des flux de particules chargées projetées par le Soleil et formant ensemble une bulle protectrice baptisée héliosphère. Prenant une forme de goutte allongée, l'héliosphère forme une barrière naturelle contre les radiations interstellaires, permettant ainsi à la vie de s'épanouir sur Terre. 

Si, par-delà une certaine distance, le Soleil ne parvient plus réellement à réchauffer ou éclairer une planète, son influence n'en est pas moins perceptible bien au-delà de l'orbite de Neptune. Plusieurs critères peuvent aider à définir les frontières du Système solaire. L'un d'eux est l'étendue des vents solaires, des flux de particules chargées projetées par le Soleil et formant ensemble une bulle protectrice baptisée héliosphère. Prenant une forme de goutte allongée, l'héliosphère forme une barrière naturelle contre les rayons cosmiques, permettant ainsi à la vie de s'épanouir sur Terre.

Respiration solaire

L'héliosphère n'est pas aussi fixe que l'on pourrait le penser. À l'instar d'un gigantesque poumon, elle se dilate et se contracte au rythme des cycles solaires, d'une durée moyenne de 11 ans. Lorsque l'activité solaire parvient à son pic, les pôles magnétiques de l'astre s'inversent, et le nombre grandissant d'éruptions affecte à son tour les vents solaires, provoquant un gonflement de notre sphère protectrice. Cette « respiration » solaire a été observé à l'aide d'un satellite baptisé Ibex, capable de mesurer les échos des vents solaires.

Générée par le Soleil, 'héliosphère nous protège des radiations interstellaires © Nasa, JPL-Caltech