Titanichthys était l'un des plus grands animaux du DévonienDévonien, une période géologique s'étendant de -418 à -359 millions d'années. Ce poisson préhistorique aurait mesuré plus de cinq mètres, dont au moins un mètre uniquement pour sa mâchoire ! Une longueur épatante qui n'allait pas avec une grande force semble montrer une étude parue dans Royal Society Open Science. Les auteurs se sont penchés sur la force mécanique de cette mâchoire, afin de déterminer quel régime alimentaire était accessible au Titanichthys.

À l'instar du requin-pèlerin, du requin-baleinerequin-baleine, ou encore de la baleine à fanonsbaleine à fanons, il aurait été un « mangeur en suspension ». C'est-à-dire qu'il parcourait lentement les océans, la gueule ouverte, pour récupérer une quantité astronomique de plancton. En effet, sa mâchoire étroite et édentée ne lui aurait pas permis de mordre efficacement des proies. Grâce à l'analyse de modèles 3D, les auteurs suggèrent également que cette mâchoire n'aurait pas été bien résistante.

Quand d'autres espècesespèces de placodermes se nourrissaient de grandes proies, ou dotées d'une carapace dure, Titanichthys n'en aurait pas été capable. « Sa mâchoire inférieure n'aurait pas été en mesure de résister au stressstress mécanique plus élevé associé à l'alimentation sur de grandes proies » précise Sam Coatham, coauteur de l'étude. Malgré que les placodermes soient considérés comme des poissons « blindés », notamment en raison de leurs os crâniens massifs.