Sciences

Un nouveau regard sur l'Univers avec le radiotélescope spatial RadioAstron

ActualitéClassé sous :Univers , Radioastron , radioastronomie

Après plus de vingt années de reports et d'atermoiements provoqués tant par des problèmes techniques que par le séisme financier ayant découlé de la chute de l'ex-URSS, le lancement du super radiotélescope spatial russe RadioAstron a enfin été programmé pour la mi-2007.

Cet instrument construit par Lavochkin Association, équipé de détecteurs particulièrement sensibles et d'une antenne parabolique déployable de 12 mètres de diamètre, ne connaît aucun équivalent dans l'espace. Il sera placé sur une orbite très parabolique de 350.000 km d'apogée par un lanceur Zenith depuis le cosmodrome ukrainien de Baïkonour, et devrait représenter l'équivalent pour le spectre radio ce qu'est Hubble dans le domaine du visible, avec des performances largement supérieures.

Car RadioAstron ne travaillera pas en solitaire. Il s'agit d'un des éléments d'un interféromètre dont les autres composantes se situent à Terre, offrant ainsi une base sensiblement équivalente à la distance qui nous sépare de la Lune, permettant un pouvoir de résolution théorique de l'ordre de un cent-millième de seconde d'arc.

RadioAstron déployé au sol en cours de tests chez Lavochkine.

La liste des objets qui seront visés par le nouvel instrument est impressionnante. Cible privilégiée, l'étude des paramètres du plasma interplanétaire à grande distance de la Terre, des noyaux actifs des galaxies, des milieux interstellaires autour des trous noirs, ces astres supermassifs qui engloutissent la totalité de la matière passant à leur portée et dont les propres rayonnements restent piégés par leur propre force de gravitation, ainsi que des quasars.

On attend aussi de RadioAstron des révélations capitales pour la compréhension de la fameuse matière noire, qui compose 95% de la masse totale de l'Univers.

Mais RadioAstron permettra aussi d'étudier les phénomènes terrestres en observant et analysant le champ gravitationnel de notre planète. Ainsi, les géologues espèrent suivre avec une précision jamais atteinte le déplacement des continents, étape importante dans les recherches sur la prévision des tremblements de Terre, ainsi que des phénomènes associés tels les tsunamis.

Maquette fonctionnelle de RadioAstron

Les chercheurs terminent en ce moment une batterie de tests sur une maquette fonctionnelle de l'observatoire, équipé d'une antenne de 8 mètres de diamètre. Ceux-ci ont essentiellement pour but de calibrer les instruments en vue de leur utilisation conjointe avec d'autres radiotélescopes au sol.

Enfin, mission particulièrement économique, le futur radiotélescope spatial n'aura coûté en lui-même que 3 millions de roubles, soit 88.000 euros, auxquels il faut bien entendu ajouter le prix de la mise en orbite.

RadioAstron en orbite (vue d'artiste)
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi