Sciences

Des corps mystérieux à l'origine de systèmes planétaires miniatures ?

ActualitéClassé sous :Univers , planemo , planemos

Deux nouvelles études menées au VLT montrent que les jeunes étoiles ne sont peut-être pas les seules à voir naître des planètes dans le disque de gaz et de poussière qui les environne. Des objets célestes de masse planétaire, flottant librement dans l'espace, arborent également de tels disques, et seraient susceptibles d'être les centres de « systèmes planétaires miniatures ».

Deux nouvelles études montrent que les disques de gaz et de poussière, où peuvent se former des planètes, ne seraient pas l'apanage des étoiles (Crédits : www.jonlomberg.com)

Des disques autour d'objets mystérieux

Deux études, présentées hier au 208e rendez-vous de l'American Astronomical Society, corroborent ce fait troublant : à l'instar des jeunes étoiles, des objets célestes plusieurs fois plus gros que Jupiter, flottant librement à travers l'espace, sont entourés de disques de poussière et de gaz susceptibles de voir se former des planètes.

Ces dernières années, des observations avaient déjà révélé la présence de disques protoplanétaires autour de naines brunes 25 fois plus massives que Jupiter. Mais l'affaire s'est compliquée lorsque des astronomes ont avancé avoir découvert de tels apparats autour d'objets « de masse planétaire », entre 5 et 15 fois plus massifs que Jupiter, flottant librement dans l'espace.

Deux nouvelle études

En utilisant le VLT et le New Technology Telescope, les astronomes Jayawardhana et Valentin Ivanov, de l'European Southern Observatory (ESO) ont découvert six corps situés à 450 années lumière de la Terre, dont les émission infrarouges témoigneraient de la présence dans leur voisinage d'un disque de gaz et de poussière. Ces astres, âgés de quelques millions d'années, seraient entre 5 et 15 fois plus massifs que Jupiter.

Parallèlement, une autre équipe comprenant Nuria Huelamo, de l'ESO, Subhanjoy Mohanty, de l'Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, et Jayawardhana a étudié le corps compagnon d'une naine brune - 2M1207, distant de 170 années lumière de la Terre. Cet astre compagnon est à peine 8 fois plus massif que Jupiter et arbore également un disque de gaz et de poussière. Il serait donc susceptible d'être le centre d'un « mini système planétaire ».

Planemos ou naines brunes ?

Comment nommer ces objets ? C'est la grande question soulevée par ces découvertes. Certains les appellent « planemos », une contraction de planetary mass objects (objets de masse planétaire), d'autres comme Kevin Luhman - qui avait aussi découvert l'année dernière un tel objet - préfèrent conserver le terme de naine brune, en l'élargissant à l'ensemble des grands objets gazeux ne gravitant pas autour d'une étoile.

Les disques de gaz et de poussières ne seraient donc pas l'apanage des jeunes étoiles. D'autres objets célestes plus modestes, n'abritant pas de fusion thermonucléaire en leur sein, en sont également nantis. Reste à savoir si des planètes s'y forment. Dans ce cas, des « systèmes planétaires » miniatures peupleraient peut-être l'univers...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi