Tech

Le premier disque dur a cinquante ans !

ActualitéClassé sous :informatique , disque dur , IBM

La période actuelle est riche en anniversaires dans le domaine de l'informatique. Après celui des 15 ans du web le 6 août (plus exactement c'est l'anniversaire de la description publique du projet, car il ne commencera à être accessible qu'en 1993), puis celui de l'IBM PC le 12 août, voici le cinquantième anniversaire du premier ordinateur équipé d'un disque dur.

IBM 305 RAMAC Crédits : IBM

En effet le 14 septembre 1956 IBM publiait un communiqué de presse relatant l'annonce par Thomas J. Watson, Jr., président d'IBM, des principales caractéristiques de l'ordinateur305 RAMAC, un tout nouvel ordinateur équipé pour la première fois d'un disque dur (ainsi que le 650 RAMAC, un ordinateur plus ancien, mais rajeuni par l'adjonction de plusieurs disques durs). En réalité, même si quelques unités fonctionnaient depuis quelque temps pour des tests dans quelques organismes publics (US Navy) ou privés, il fallu attendre 1957 pour que ces ordinateurs deviennent réellement disponibles sur le marché.

RAMAC est l'acronyme de random-access method of accounting and control (méthode d'accès direct pour le décompte et le contrôle). Derrière cette formulation un peu obscure inventée pour trouver un acronyme prononçable, se cache le fait important qu'on peut accéder aux données de façon directe (accès direct est une meilleure traduction que le mot à mot "accès aléatoire") et non de façon séquentielle comme dans d'autres supports. En effet les rubans perforés (longtemps utilisés) ou les bandes nécessitent d'être dévidés depuis le début jusqu'à l'endroit où se trouve l'information cherchée.

Le disque dur lui-même (référence IBM 350) mérite une description qui paraîtra aujourd'hui surprenante. Il pouvait stocker 5 millions de caractères (attention, à l'époque les caractères étaient codés sur 7 bits et non 8), mais à quel prix ! Les dimensions de la carrosserie étaient de 1,52 m en façade, 0,74 m de profondeur et 1,72 m de haut. La largeur était limitée par la règle qu'IBM imposait à tous ses produits : pouvoir passer par une porte standard (environ 75 cm). Ce meuble contenait 50 disques ayant un diamètre de 24 pouces (à peu près 61 cm) et recouvert d'oxyde de fer, soit 100 faces d'enregistrement portant 100 pistes chacune. La lecture se faisait par 2 bras qui se déplaçaient verticalement pour sélectionner le bon disque et horizontalement pour accéder à la bonne piste.

Disque dur IBM 350 Crédits : IBM

Rappelons qu'actuellement il est possible de stocker plus de 10 giga-octets sur un microdrive de 1 pouce, et c'est encore une technologie IBM. Il était difficile d'imaginer un baladeur à disque dur en 1956 !

L'ordinateur entier pesait plus de 8 tonnes. Avec une vitesse de rotation de 1200 tours/minute, le débit était de 8800 caractères par seconde mais le déplacement vertical du bras pour sélectionner le disque contenant l'information recherchée constituait une cause de ralentissement notable.

Disque dur IBM 350 : mécanisme des bras

Le prix de la location de l'ordinateur était de 3200 $ par mois.

La carrière commerciale de ce disque s'est achevée officiellement en 1969. Pour mémoire le premier disque dur utilisant la technologie actuelle, (disque et bras de lecture enfermés dans un carter scellé qui pouvait être inséré ou retiré en un seul bloc) fut l'IBM 3340 - appelé initialement Winchester - lancé en mars 1973.

IBM, après avoir été le créateur, et pendant longtemps le leader de la technologie du disque dur, a revendu son activité disque à Hitachi en 2002. L'histoire se répète puisqu'en décembre 2004 IBM a revendu sa division PC au fabricant chinois Lenovo (anciennement Legend).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi