L'observatoire James-Webb plié en forme de rectangle pour tenir dans la coiffe d'Ariane 5. © Nasa, Chris Gunn
Sciences

Le télescope spatial James-Webb est plié, prêt pour le départ à bord d'Ariane 5

ActualitéClassé sous :télescope spatial , télescope spatial James Webb , Ariane 5

[EN VIDÉO] Le télescope spatial James-Webb s'assemble en time-lapse  Destiné à succéder en 2018 à Hubble, le télescope James-Webb est actuellement en phase de construction dans les locaux de la Nasa. Découvrez durant ce time-lapse une partie importante de son assemblage : la pose d'une portion de son miroir. 

Pour faire entrer l'observatoire James-Webb dans Ariane 5, la Nasa et Northrop Grumman ont conçu un ingénieux pliage pour lui faire prendre la forme d'un rectangle. Une prouesse technologique quand on connaît les dimensions du télescope spatial et la taille de son miroir, tout sauf rectangulaire !

Le télescope spatial James-Webb (JWST), qui se trouve aux États-Unis chez Northrop Grumman a été « plié » pour former un rectangle ! Un pliage rendu nécessaire pour le transport de l'observatoire jusqu'en Guyane d'où il sera lancé par une Ariane 5 d'Arianespace. Ce pliage est surtout nécessaire pour le faire entrer dans la coiffe d'Ariane 5. Car ne l'oublions pas, James-Webb mesure 20 mètres de long et son miroir primaire atteint 6,5 mètres de diamètre, tandis que le pare-soleil qui devra se déployer en orbite pour protéger le télescope de la chaleur aura une taille encore plus grande. Long de 22 mètres et large de 10 mètres, il est quasiment aussi grand qu'un court de tennis !

Si Ariane 5 a été choisie par la Nasa pour lancer le James-Webb, c'est notamment parce qu'au moment de la signature des accords de coopération entre l'ESA et la Nasa concernant le programme JWST, Ariane 5 était le seul lanceur en service avec une coiffe suffisamment grande pour ce télescope hors norme. En fonction des satellites à lancer, Ariane 5 a le choix entre deux coiffes. Une courte, qui mesure tout de même 12,72 mètres pour une masse de 2,027 tonnes et une plus longue de 17 mètres pour 2,9 tonnes. C'est donc cette dernière, la coiffe la plus longue, qui sera utilisée pour le James-Webb.

L'observatoire James-Webb plié en forme de rectangle pour tenir dans la coiffe d'Ariane 5 et une vue d'artiste pour montrer sa forme : lorsqu'il sera déplié en orbite. © Nasa, Chris Gunn

Une date de lancement à confirmer

L'observatoire James-Webb sera acheminé par bateau jusqu'au Centre spatial guyanais (CSG) d'où il sera lancé, vraisemblablement avant la fin de l'année. La date de lancement sera dévoilée après le lancement du mois d'octobre qui verra une Ariane 5 mettre en orbite les satellites SES-17 & Syracuse-4A.

Une fois que le JWST sera au CSG, les équipes d'Arianespace et de la Nasa prépareront et configureront l'observatoire pour le vol. Cela implique toute une série de vérifications et le remplissage de ses réservoirs de propergol. Ensuite, le JWST sera installé sur Ariane 5 avant son transfert sur le pas de tir ELA 3 des lanceurs Ariane 5.

Rappelons qu'à l'origine du projet, le JWST, alors connu sous le nom de télescope spatial de prochaine génération (NGST) devait être lancé au début des années 2000. À l'époque de la signature de l'accord, lors du Salon du Bourget de 2007, le lancement du James-Webb était prévu en 2010 ! La Nasa et l'ESA, auxquelles s'est associée l'Agence spatiale canadienne, collaborent au programme depuis 1997.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !