L’Ig Nobel de physique 2020 est allé à l’étude de vibrations ahute frais-quence sur les vers de terre. © bukhta79, Adobe Stock
Sciences

Ig Nobel 2020 : vers de terres sous vibrations, couteau en excréments gelés et bruits de mastication

ActualitéClassé sous :Sciences , Ig Nobel , science insolite

Pour leur 30e anniversaire, les prix Ig Nobel 2019 qui honorent chaque année les études scientifiques « qui font rire les gens, puis qui les font réfléchir », se sont déroulés par téléconférence en raison du Covid-19 ce jeudi 18 septembre. Au palmarès cette année, des vers de terre sous vibrations, des alligators dopés à hélium, les sourcils des personnes narcissiques, ou des tueurs à gage.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kézako : pourquoi le rideau de douche colle à la peau  Cette vidéo de Kezako nous explique ce phénomène curieux, qui pousse le rideau de douche vers le corps. Derrière ce genre d’observations quotidiennes se cachent souvent des secrets de l’univers. Ici, par exemple, il y a un rapport avec les montgolfières et les avions… 

Covid-19 oblige, c'est par téléconférence qu'ont été remis les Ig Nobels cette année, pour les travaux scientifiques les plus loufoques. Cette 30e cérémonie, retransmise sur YouTube dans un style opéra kitsch, a été lancée comme à l'accoutumée par une pluie d'avions en papier. Les récipiendaires, annoncés par de véritables lauréats de prix Nobel, se sont vus récompensés par un billet de 10.000 dollars zimbabwéens, ce qui ne fera pas leur fortune puisque cette monnaie, victime de l'hyperinflation, n'a plus cours depuis 2009.

IG Nobel d’acoustique

Les vocalisations des crocodiles sont-elles un moyen de mesurer la taille de leur corps ? C'est pour avoir répondu à cette épineuse question que le zoologiste Stephan Reber et ses quatre acolytes ont été récompensés par l'Ig Nobel d'acoustique. Leur expérience à consister à introduire un alligator de Chine dans une pièce étanche remplie d'un air enrichi en hélium, pour voir si la fréquence de ses vocalisations en était affectée. Ils ont ainsi pu confirmer leur hypothèse de départ.

La cérémonie des Ig Nobel 2020 avait cette année pour thème les insectes. © Improbable Research, YouTube

Ig Nobel de médecine

L'Ig Nobel de médecine est allé à trois chercheurs belges et néerlandais pour avoir diagnostiqué une maladie longtemps méconnue : la misophonie, ou la détresse d'entendre d'autres personnes faire des bruits de mastication. Cette étude repose notamment sur 42 cas de personnes montrant une « agressivité extrême » envers des personnes qui claquent de lèvres ou qui respirent bruyamment.

Ig Nobel de physique

Une autre expérience curieuse ayant pour thème les animaux a consisté à étudier l'effet de vibrations à haute fréquence sur la forme des vers de terre. L'avantage de cette étude étant que les vers de terre sont bon marché et n'ont pas besoin d'une autorisation spéciale pour servir de cobaye. Deux chercheurs ukrainiens se sont ainsi vus récompensés par l'Ig Nobel de physique pour leurs travaux de la plus haute importance.

Ig Nobel de psychologie

Miranda Giacomin et Nicholas Rule se sont vu attribuer l'Ig Nobel de psychologie pour leur méthode permettant d'identifier les narcissiques par l'examen de leurs sourcils. Une compétence sociale certainement très utile dans la vie de tous les jours et, apparemment, plutôt fiable (par chance, ça devrait marcher même avec un masque).

Ig Nobel d’entomologie

Le chercheur américain Richard Vetter s'est vu attribuer l'IgNobel d'entomologie pour avoir recueilli des preuves que de nombreux entomologistes (scientifiques qui étudient les insectes) ont peur des araignées (qui ne sont pas des insectes, rappelons-le). Comme quoi, deux petites pattes peuvent faire une grosse différence.

L’Ig Nobel d’entomologie est allé au chercheur américain Richard Vetter pour ses travaux sur la peur des araignées chez les entomologistes. © Improbable Research, YouTube

Ig Nobel de science des matériaux

L'Ig Nobel de science des matériaux a distingué le travail d'une équipe d'anthropologues et d'archéologues américains qui ont voulu vérifier la légende de cet Inuit, supposé avoir démembré un chien avec un couteau fabriqué à partir de ses propres excréments gelés et sculptés à l'aide de sa salive. Verdict : pas la peine d'essayer, ça ne marche pas malgré les nombreuses tentatives de la part des scientifiques.

Ig Nobel spécial 2020 d’éducation médicale

Sept chefs d'État ont été spécialement récompensés cette année par un Ig Nobel d'éducation médicale « pour avoir utilisé la pandémie virale de Covid-19 afin d'enseigner au monde que les politiciens peuvent avoir un effet plus immédiat sur la vie et la mort que les scientifiques et les médecins ». Les vainqueurs sont Donald Trump (États-Unis), Jair Bolsonaro (Brésil), Boris Johnson (Royaume-Uni), Narendra Modi (Inde), Andrés Manuel López Obrador (Mexique), Alexander Lukashenko (Biélorussie), Recep Tayyip Erdogan (Turquie), Vladimir Poutine (Russie) et Gurbanguly Berdimuhamedow (Turkménistan).

Ig Nobel de la paix, du management, et d’économie

Parmi les autres IgNobel non scientifiques, celui de la Paix est allé à l'Inde et au Pakistan, deux nations nucléaires qui jouent à la provocation mutuelle. La catégorie Management a récompensé cinq tueurs professionnels chinois pour s'être sous-traité en cascade l'exécution d'une personne. L'assassinat n'ayant finalement pas eu lieu, cette démonstration indique sans doute l'inefficacité de la délégation en entreprise. L'Ig Nobel d'économie s'est, quant à lui, intéressé au lien entre le PIB, les inégalités socio-économiques d'un pays et la fréquence du baiser sur la bouche dans ce pays.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !