La sonde Bereshit qui s’est crashée sur la Lune en avril dernier, transportait un millier à de tardigrades à son bord. © Fotolia

Sciences

Des milliers de tardigrades auraient survécu au crash de la sonde Bereshit sur la Lune

ActualitéClassé sous :lune , tardigrade , Bereshit

En avril dernier, la sonde israélienne Bereshit s'écrasait sur la Lune. À son bord, un millier de tardigrades. À ce jour, le sort de ces animaux réputés quasiment indestructibles reste incertain.

Lorsqu'elle s'est crashée sur la Lune, en avril dernier, la sonde israélienne Bereshit transportait à son bord, un étrange équipage. Un millier de tardigrades. De petits arthropodes mesurant à peine un millimètre de long et capables de résister à des conditions de vie extrêmes. Des tardigrades donc qui pourraient bien avoir survécu à l'accident.

Peu de risque, pourtant, qu'ils colonisent la Lune à notre insu. Déshydratés à leur embarquement, ils seraient bloqués dans un état dit de cryptobiose, comprenez un état de pause métabolique. Mais des conditions plus favorables à la vie pourraient les en faire sortir. Même si celles-ci doivent survenir d'ici plusieurs dizaines d'années seulement.

Cette image prise par Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) montre le site du crash de la sonde Bereshit sur la Lune. On pourrait y trouver des tardigrades vivants. © Nasa, GSFC, Arizona State University, Wikipedia, Domaine public

Des tardigrades potentiellement toujours en vie

Ces tardigrades constituaient une partie du projet développé par l'Arch Mission Fondation. Son ambition : stocker le savoir de l’humanité un peu partout dans le Système solaire. Ainsi, une capsule avait-elle été intégrée à la sonde. Elle contenait des dessins d'enfants, des chansons, une Bible, les secrets des tours de magie de David Copperfield et d'autres informations. Ainsi que des extraits d'ADN... et les tardigrades en question.

Sur la base de leurs analyses, les chercheurs semblent confiants. La capsule devrait s'être sortie du crash presque totalement intact. Et de futures missions pourraient permettre de récupérer les tardigrades potentiellement encore en vie. Heureusement pour l'Arch Mission Fondation, la Lune n'est pas considérée par le Bureau de protection planétaire de la Nasa comme un site à protéger d'éventuelles contaminations par le vivant.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Des tardigrades filmés en plein accouplement  Les tardigrades, ou oursons d’eau, sont de prodigieuses créatures. Étudiées depuis 250 ans, celles-ci n’avaient pourtant jamais été vues en train de s’accoupler. C’est désormais chose faite. Des chercheurs les ont en effet mises en condition et ont pu tout filmer. Attention, dans cette vidéo, nous ne vous montrons qu’un extrait, car leurs ébats durent en réalité environ une heure.