La queue de la comète Leonard s'étend sur plus de 60° à travers le ciel terrestre. © Jan Hattenbach, Apod (Nasa)
Sciences

La magnifique comète Leonard s'éloigne de nous : voici les dernières photos

ActualitéClassé sous :comète , Comète Leonard , Astronomie

La comète Leonard passe au plus près du Soleil aujourd'hui. Le réchauffement qu'elle subit depuis plusieurs semaines a des effets bien visibles et spectaculaires, comme en témoignent les photos publiées au jour le jour.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Comprendre la comète Leonard en une minute  Alors que la comète Leonard traverse le ciel nocturne en cette fin d'année 2021, s'approchant du Soleil tout en passant dans l'environnement proche de la Terre. 

Ce lundi 3 janvier 2022, un an après sa découverte par Gregory J. Leonard, la comète C/2021 A1 (Leonard) qui porte désormais son nom est passée au périhélie, le point de son orbite le plus proche du Soleil. À une distante de 0,61 UA (61 % de la distance Terre-Soleil), soit quelque 91 millions de kilomètres. On ne peut pas dire que c'est une comète rasante (sungrazer comet), comme il nous a été donné d'en voir des centaines sur les images de Soho en près de trois décennies. Cela reste très éloigné de notre Étoile, mais évidemment pour ce petit corps de glace qui a voyagé durant des milliers d'années dans les confins congelés du Système solaire, il fait à présent très chaud, et cela se voit, comme en témoignent les superbes images des derniers jours prises par des astrophotographes.

La comète Leonard est toujours visible à l’œil nu

Suivie au jour le jour par des astrophotographes passionnés et chevronnés, la comète Leonard se donne en spectacle pour leur plus grande joie, et la nôtre. Cela fait un mois que ces astronomes amateurs chasseurs de comètes nous régalent avec leurs photos quotidiennes de l'astre en pleine effervescence prises pour les uns aux basses latitudes nord, pour les autres depuis l'hémisphère austral (parfois à distance via des télescopes installés en Namibie).

Située aujourd'hui à plus de 137 millions de kilomètres de la Terre, la comète Leonard est toujours visible à l'œil nu, affichant une magnitude 5, pour les observateurs privilégiés de l'hémisphère sud. Rappelons que c'est la dernière fois qu'elle passe à proximité de la Terre et du Soleil, car sa trajectoire la conduit vers l'espace interstellaire et d'autres soleils.

Dans cette sélection des dernières photos de la comète Leonard, je vous laisse admirer les perturbations dans sa queue très longue tressée de dizaines de fils gazeux et de poussières. Un spectacle étourdissant de beauté dont on ne se lasse pas.

Pour en savoir plus

La « comète de Noël » se donne en spectacle

Article de Xavier Demeersman publié le 26 décembre 2021

Comme toujours, les comètes sont pleines de surprises et imprévisibles. La comète Leonard n'y échappe pas. Voici les plus belles photos de ses récentes convulsions, observées depuis le 20 décembre.

La comète Leonard le 21 décembre 2021. © Rolando Ligustri (CARA Project, CAST), Lukas Demetz, Apod (Nasa)

Il n'est pas encore trop tard pour observer C/2021 A1 (Leonard) alias la comète Leonard, la plus brillante de cette année.

Passée près de la Terre, le 12 décembre, et très près de Vénus le 17, elle poursuit à présent sa chevauchée vers le Soleil dont le périhélie -- le point de son orbite le plus proche du foyer stellaire -- sera le 3 janvier 2022 (un an pile après sa découverte).

Sursaut d’activité pour la comète Leonard

Ces deux derniers jours, les observateurs du monde entier ont fait état d'une augmentation significative de sa luminosité, liée à un brusque sursaut d’activité. L'astre d'apparence diffuse était facilement discernable au crépuscule, non loin de Vénus.

Voyageant dans la région la plus chaude du Système solaire, il est normal que ses glaces se subliment, déversant dans son sillage gaz et poussières qui y étaient piégées. Fragilisés, certains blocs ou falaises sur le noyau grumeleux peuvent soudainement s'effondrer, et entrainer des éruptions visibles depuis la Terre. Sous le choc des températures et du vent solaire, l'astre peut aussi se disloquer.

Les astrophotographes qui, pour certains, suivent ses pérégrinations dans le ciel terrestre depuis des mois, le spectacle était incroyable, comme nous le prouvent les images qu'ils ont publiées sur les réseaux sociaux. La comète a les cheveux au vent, dans le vent solaire, donc à l'opposé de notre Étoile. Sur certaines photos, elle évoque la méduse à crinière de lion avec de longs tentacules ondulant dans l'espace, et qui n'est autre que la marque des perturbations récentes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !