Jupiter et Saturne au crépuscule, en décembre 2020. © Jason, Adobe Stock
Sciences

Grande conjonction du solstice : Jupiter et Saturne n'ont pas été vues aussi proches l'une de l'autre depuis 800 ans !

ActualitéClassé sous :Astronomie , Jupiter , Lunes galiléennes

-

Ça y est, c'est aujourd'hui que Jupiter et Saturne se frôlent dans le ciel terrestre ! Les deux planètes se rejoignent tous les 20 ans mais cela fait plusieurs siècles qu'elles n'auront pas été aussi proches, vue de la Terre. On vous dit tout.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les événements astronomiques et spatiaux à ne pas manquer en 2020  Voici tout ce qu’il ne faudra pas manquer en 2020 dans le ciel et l’espace. Des pluies d’étoiles filantes exceptionnelles, des planètes au plus près de la Terre et de grands départs de missions spatiales vers le Soleil et surtout Mars. 

Depuis cet été, les deux plus grandes planètes du Système solaire, Jupiter et Saturne, règnent en « maître du ciel » au crépuscule (et une partie de la nuit l'été dernier), à proximité l'une de l'autre, du point de vue de la Terre. En cette toute fin d'automne, les deux géantes continuent de rôder le soir au-dessus du sud-ouest. Et sans doute, les avez-vous croisées du regard.

C'est pour bientôt ! Jupiter et Saturne se rapprochent l'une de l'autre pour la Grande Conjonction le soir du solstice d'hiver, le 21 décembre. © S. Voltmer, Apod (Nasa)

Pour le solstice de décembre, les deux planètes nous réservent un grand moment d'observation céleste : un rapprochement visuel exceptionnel. Cette année, on peut parler d'une « grande conjonction planétaire » puisque les protagonistes ne seront séparés que de 0,1° -- 6,1 minutes d'arc, soit un cinquième du diamètre de la Pleine Lune --, ce qui n'était pas arrivé, du point de vue, toujours, du « plancher des vaches », depuis... le 4 mars 1226 ! Alors, si vous les manquez, mais ce serait étonnant, vous ne les reverrez plus ainsi blotties l'une contre l'autre avant 2080.

Jupiter et Saturne au crépuscule, entre le Capricorne et le Sagittaire, au-dessus du sud-ouest. © SkySafari

 

Un rendez-vous qui n’a lieu que tous les 20 ans

Ce beau rendez-vous céleste est donc à ne pas manquer peu de temps après le coucher du Soleil, dans les lueurs du crépuscule, au-dessus de l'horizon sud-ouest, le 21 décembre. Le Soleil, entré dans la « maison » du zodiaque du Sagittaire depuis le 18 décembre (eh oui, l'astre solaire n'est pas dans le Capricorne le 21 décembre) n'est plus très loin de ces deux mondes, du point de vue de la Terre. Par conséquent, les deux planètes ne sont pas visibles longtemps le soir et courent vite se coucher. Cela a l'avantage qu'en cette période de l'année, il n'est nul besoin de veiller tard pour admirer cette scène et la photographier.

Jupiter et ses quatre plus grandes lunes sont visibles dans une paire de jumelles. Deux fois plus éloignées que cette dernière, Saturne ne laisse pas voir ses anneaux. Il faut des grossissements supérieurs (40 fois et plus) pour pouvoir distinguer les anneaux et ses satellites les plus gros et brillants, notamment Titan. Voici la disposition des lunes relativement à leur planète, le 21 décembre entre 17 h et 18 h. © SkySafari (capture d'écran)

Les  conjonctions de Jupiter et Saturne dans le ciel terrestre n'ont lieu que tous les 20 ans, le temps que la seconde, plus lente à se mouvoir dans le ciel (sa période de révolution est de 29 ans), fasse le tour des 12 constellations du Zodiaque (360°) et rejoigne la géante qui porte le nom de son fils dans la mythologie gréco-romaine. Comme cette dernière ne met que 12 années pour faire le tour du Soleil, elle change de constellation du zodiaque pratiquement chaque année.

Vue en perspective du Système solaire à la date du 21 décembre 2020. Du point de vue de la Terre (Earth), Mars sera plus éloignée du Soleil (et donc bien visible la nuit) dans le ciel que les géantes Jupiter et Saturne. Le schéma montre les positions de chaque planète à cette date. © Skylive

La précédente grande conjonction géocentrique remonte à 2000. À l'époque, elle n'a pas vraiment pu être observée dans de bonnes conditions, car les deux planètes étaient trop proches de notre Étoile, vu de la Terre. Plus tôt cette année-là, en avril, Mars s'était mêlée aux deux géantes pour former un remarquable trio en début de nuit, dans le Bélier. En 2020, Mars est là aussi, mais plus éloignée, dans les Poissons. Son éclat rouge, plus faible qu'il y a un mois, rivalise encore avec celui, doré, de Jupiter.

Google a publié le 21 décembre un Doodle pour célébrer la grande conjonction de Jupiter et Saturne. © Google

Les distances de Jupiter et Saturne avec la Terre

Naturellement, même si les deux planètes semblent serrées l'une contre l'autre, des centaines de millions de kilomètres les séparent. Lorsque vous les contemplez ces jours-ci, songez que la massive Jupiter est à 850 millions de kilomètres (5,6 fois plus loin du Soleil que nous) et Saturne à quelque 1.600 millions de kilomètres (10,5 fois la distance entre la Terre et le Soleil). Soit 47 et 87 minutes-lumière. Le 21 décembre, Jupiter sera à 890 millions de kilomètres et la géante aux anneaux à 1,6 milliard de kilomètres.

Observez-les dès maintenant !

Bien entendu, n'attendez pas le solstice d'hiver (hémisphère nord) et leur rapprochement à seulement 0,1° pour les observer à l'œil nu, aux jumelles ou dans un télescope. Jour après jour en effet, vous pouvez suivre leur procession aux frontières du Capricorne et du Sagittaire, jusqu'à leur convergence le 21 décembre, la nuit la plus longue de l'année.

Signalons que la Lune est passée non loin d'elles, les 16 et 17 décembre, composant un magnifique trio que beaucoup ont eu plaisir à photographier. Le spectacle du tête-à-tête de Jupiter et Saturne n'en est que plus beau à travers une paire de jumelles, une lunette ou un télescope. Les deux astres vous dévoileront leurs satellites respectifs et chacun de leurs plus beaux atours, tels les anneaux pour Saturne, et les bandes nuageuses pour Jupiter. Avec des binoculaires, en plus de les voir ensemble grossies, Jupiter exhibe sa cour de satellites galiléens. Bonne observation à toutes et tous !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !