Sciences

2005 YU55 : portrait d'un astéroïde géocroiseur

ActualitéClassé sous :Astronomie , astéroïde , radiotélescope

Passant à proximité de la Terre le mois dernier, l'astéroïde 2005 YU55 a fait l'objet d'une campagne d'observations intensives. Objectif : s'assurer qu'il ne s'aventurera pas trop près de notre belle planète prochainement.

En haut le déplacement de l'astéroïde 2005 YU55 la nuit du 10 au 11 avril. Image réalisée avec le télescope de 1 mètre de diamètre de l'Observatoire du Pic du Midi. Crédit F. Colas/IMCCE. En bas l'image radar de l'astéroïde fournie par le radiotélescope d'Arecibo quelques jours plus tard. Crédit Nasa/Cornell/Arecibo

Les astéroïdes semblent décidément passionner les astronomes. Il y a quelques jours ils annonçaient la découverte de glace d'eau sur l'un d'entre eux, 24 Thémis. Ils viennent de se tourner vers un autre caillou céleste, 2005 YU55. En cinquième position sur la liste noire qui recense les astéroïdes susceptibles de rencontrer la Terre dans un proche avenir, 2005 YU55 est un objet dont on ne savait pas grand chose jusqu'au mois dernier.

Son approche du 19 avril 2010 le mettait tout de même à un peu plus de 2 millions de kilomètres de nous, mais le 8 novembre 2011 il n'en sera qu'à 325.000 kilomètres. Plusieurs observatoires ont été mobilisés pour dresser le portrait robot de ce gros caillou céleste. A l'Observatoire du Pic du Midi, on a utilisé pour l'occasion le télescope de 1 mètre de diamètre fourni par la Nasa il y a cinquante ans en vue cartographier la Lune avant les missions Apollo. L'astronome F. Colas de l'IMCCE (Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Ephémerides) a pu photographier le déplacement rapide de l'astéroïde dans la nuit du 10 au 11 avril : 4 minutes d'arc à l'heure. Une semaine plus tard, au plus près de nous, l'astéroïde filait presque vingt fois plus vite sur la voûte céleste ! C'est à ce moment que le radiotélescope de l'Observatoire d'Arecibo (sur l'île de Porto Rico) a pu en obtenir une image radar très détaillée.

Installé depuis 1963 dans une cuvette naturelle, le radiotélescope d'Arecibo a offert la haute résolution de sa parabole de 305 mètres de diamètre pour affiner la trajectoire de l'astéroïde 2005 YU55. Crédit Nasa/Arecibo

Plus gros que prévu mais moins dangereux

Première conséquence de cette observation, la révision à la hausse de la taille de l'astéroïde. Alors qu'on pensait qu'il mesurait 150 mètres de long, on sait maintenant que 2005 YU55 est un objet sphérique d'environ 400 mètres de diamètre. Autre résultat important, l'amélioration notable de notre connaissance de l'orbite de l'astéroïde grâce à la haute résolution astrométrique fournie par le radiotélescope. Depuis sa découverte le 28 décembre 2005 par l'astronome Robert McMillan dans le cadre du réseau de surveillance des astéroïdes, on considérait 2005 YU55 comme un objet potentiellement dangereux pour la Terre. Selon Steve Chesley, membre du Near-Earth Object Program Office du JPL, « en prenant en compte les mesures effectuées à Arecibo, on peut exclure tout risque de collision pour les cent prochaines années ».

On respire donc, en attendant le prochain géocroiseur dont l'orbite incertaine fera remonter l'adrénaline des membres du réseau de surveillance...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi