Un objet stellaire d'apparence cométaire découvert en janvier s'est révélé être le résultat de la collision de deux astéroïdes, un phénomène rarissime.

Cela vous intéressera aussi

Le 6 janvier 2010, un télescopetélescope détectait ce qui semblait être une comètecomète. L'instrument est dédié au projet Linear (pour Lincoln Near-Earth Asteroid Research), visant à repérer le plus rapidement possible les astéroïdesastéroïdes susceptibles de s'approcher de la TerreTerre. Les instruments du réseau Linear photographient chaque zone céleste cinq fois par nuit pour y repérer le déplacement des astéroïdes par rapport aux étoilesétoiles fixes et en calculer la trajectoire. L'opération, menée depuis 1996, a déjà permis de détecter plus de 250.000 objets mobiles, principalement des astéroïdes et quelques comètes.

L'objet repéré en janvier présentait une apparence cométaire avec une longue queue rectiligne et se voyait attribuer le doux nom de P/2010 A2, une dénomination généralement réservée aux astresastres chevelus. Pourtant certaines singularités, en particulier des filaments en forme de X à l'arrière de ce qui semblait être un noyau cométaire, laissaient les astronomesastronomes perplexes. D'autre part aucun gazgaz habituellement présent dans une queue de comètequeue de comète n'était détectable.

Un zoom sur P/2010 A2 montre que son aspect diffère de celui d'une comète. Un objet de 140 mètres de diamètre est accompagné d'un nuage de débris. Crédit Nasa / Esa / D. Jewitt
Un zoom sur P/2010 A2 montre que son aspect diffère de celui d'une comète. Un objet de 140 mètres de diamètre est accompagné d'un nuage de débris. Crédit Nasa / Esa / D. Jewitt

Fausse comète mais vraie collision

Les scientifiques ont donc utilisé le télescope spatial Hubbletélescope spatial Hubble pour y voir plus clair. Les images prises par cet instrument ont confirmé une hypothèse qui avait été avancée avec prudence : la queue cométaire observée est en fait le résultat de la collision de deux corps qui croisaient entre Mars et JupiterJupiter, à 140 millions de kilomètres de nous, dans ce qu'on appelle la ceinture d'astéroïdesceinture d'astéroïdes. Cette ceinture contient plusieurs centaines de milliers d'objets dont la taille varie du grain de sablesable jusqu'à des astres de quelques centaines de kilomètres de diamètre. Sorte de relique des origines du Système solaireSystème solaire, cette région subit des effets de résonancerésonance orbitale avec Jupiter qui ont empêché la formation d'une planète par accrétionaccrétion de tous ces astéroïdes.

La rencontre des deux astéroïdes s'est traduite par un choc frontalfrontal à la vitessevitesse de 5 kilomètres par seconde, qui a laissé un objet d'environ 140 mètres de diamètre, suivi d'une traînée de poussières et de graviers arrachés lors de l'impact. L'astéroïde chauffard a quant à lui été retrouvé dans les parages de la traînée sur des images réalisées avec le Gran Tecan, le télescope géant des Îles Canaries. C'est la première fois que les astronomes observent la collision entre deux astéroïdes.