Sciences

Troisième sortie dans l'espace : l’ISS est complètement opérationnelle !

ActualitéClassé sous :Astronautique , STS-119 , Discovery

La troisième et dernière sortie d'astronautes de la mission ISS-119 s'est achevée ce lundi 23 mars, laissant une station entièrement opérationnelle et prête à accueillir son équipage définitif.

La station, vue depuis Discovery lors de son rendez-vous. Les nouveaux panneaux solaires ne sont pas encore installés. Crédit Nasa

Richard Arnold et Joseph Acaba, deux professeurs de sciences devenus astronautes, ont effectué une troisième mission extravéhiculaire afin de régler divers problèmes à l'extérieur de la Station Spatiale Internationale. Il restait notamment à débloquer le mécanisme d'attache d'une des deux palettes destinées à entreposer de l'équipement de rechange et des réserves dans l'attente de leur utilisation, restée coincée sur la poutre principale.

Samedi dernier, une broche de fixation avait été insérée à l'envers et les deux astronautes n'avaient pas réussi à la dégager. Les techniciens supposaient qu'elle pouvait être la cause du problème et avaient transmis à l'équipage des instructions précises pour la dégager au moyen des outils dont ils disposent. La broche a été effectivement enlevée ce lundi, mais la plate-forme reste bloquée... confirmant que la source du problème est ailleurs.

L'astronaute Joseph Acaba au cours de sa sortie dans l'espace. Crédit Nasa

Constatant l'échec, les ingénieurs de Houston ont alors demandé aux astronautes de passer à la suite des opérations, l'immobilisation de cette plate-forme ne la rendant en effet pas inutilisable, d'autant qu'un second dispositif identique fonctionne parfaitement.

L'une des manœuvres les plus complexes consistait ensuite à désengager un autre support mobile (Mobile Transporter) du système de rails qui lui permet de parcourir la partie bâbord de la poutre principale de l'ISS pour la replacer de l'autre côté, sur tribord, en prévision d'une mission ultérieure. Cet élément est généralement utilisé pour effectuer l'entretien et la maintenance du bras robotisé et du robot Dextre.

Collision évitée

Arnold et Acaba ont profité de leur position pour graisser les articulations du manipulateur et installer des couvertures thermiques aux endroits les plus exposés de Dextre, dont l'utilisation peut se commander aussi bien depuis le poste de commandes de l'ISS que par les astronautes en cours de sortie.

Excepté le déblocage de la plate-forme, toutes les tâches ont pu être menées à bien durant cette troisième et dernière sortie de 6 heures et 27 minutes, cumulant pour cette seule mission 19 heures et 4 minutes de travail à l'extérieur de la station.

La poutre principale de la station et les nouveaux panneaux solaires. Crédit Nasa

Alors que la station doit être régulièrement rehaussée afin de compenser l'usure de son orbite par les résidus d'atmosphère, c'est la manœuvre inverse qui a dû être effectuée dimanche 22 mars, l'abaissant de quelque 3.300 mètres afin de conserver une distance de sécurité avec un débris spatial... Un de plus !

Celui-ci, d'une taille d'environ 10 centimètres, provient d'une fusée chinoise lancée en 1999, qui s'est ensuite fragmentée sur son orbite en mars 2000. Bien que pouvant paraître insignifiante, la masse de ce fragment, lancé à 28.800 km/heure (par rapport à la Terre), n'en constitue pas moins un projectile redoutable.

Le retour de Discovery est attendu samedi 28 mars sur la piste de Cap Canaveral, en Floride.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi