Discovery s'élance du pas de tir de Cap Canaveral le dimanche 15 mars 2009 à 23 h 43 TU. © Nasa

Sciences

Lancement réussi pour Discovery

ActualitéClassé sous :Astronautique , navette spatiale , Discovery

La navette Discovery a décollé cette nuit et est parvenue sans encombre jusqu'à l'orbite terrestre, emportant sept astronautes, dont un Japonais, et deux panneaux solaires pour la Station spatiale internationale.

La mission STS-119, reportée à quatre reprises, la dernière fois à cause d'un défaut dans les valves de contrôle de débit de carburant, est finalement lancée. Avec sept astronautes à son bord, sous le commandement de Lee Archambault, Discovery a décollé cette nuit de Cap Canaveral à 23 h 43 TU (0 h 43 heure française) pour s'installer en orbite terrestre deux minutes et demie plus tard. C'est le cent vingt cinquième vol d'une navette et le vingt-huitième vers l'ISS (Station spatiale internationale),

L'objectif de cette mission de treize jours est la poursuite de ce Meccano satellisé, désormais construit aux trois quarts. Discovery apporte dans sa soute la quatrième paire de panneaux solaires, qui donnera à l'ISS sa capacité définitive de 120 kilowatts. Il faudra encore huit missions de ce genre pour en achever la construction.

Une caisse à outils pour les plombiers

Les astronautes trouveront également dans la navette Discovery une longue poutre qui complètera le squelette de l'ISS mais aussi de quoi réparer le système de purification d'eau, en panne depuis novembre.

Enfin, le vol STS-119 est l'occasion d'une première : l'arrivée dans l'ISS d'un Japonais, en l'occurrence Koichi Wakata, pour un vol de longue durée. Wakata restera en effet trois mois à bord, dans le rôle d'ingénieur de vol de l'Expédition 18. Il remplacera Sandra Magnus, qui redescendra sur Terre grâce à Discovery.

Cela vous intéressera aussi