Sciences

Mark Shuttleworth : après Dennis Tito, un deuxième touriste spatial

ActualitéClassé sous :Astronautique , Mark Shuttleworth , Dennis Tito

-

Un jeune Sud-Africain de 28 ans, Mark Shuttleworth, vient de signer un contrat avec l'agence spatiale russe pour devenir le deuxième touriste de l'espace. Mais après Dennis Tito, précurseur de cette nouvelle forme d'évasion parmi les étoiles, cet accord marque aussi un revirement de l'opinion américaine.

Mark Shuttleworth est le deuxième touriste spatial, après Dennis Tito. © Droits réservés

On s'en souvient : en avril dernier, après des mois de palabres, Dennis Tito s'envolait à bord d'un vaisseau Soyouz russe vers la Station spatiale internationale, avec en poche, un simple billet aller-retour qu'il avait tout de même payé 20 millions de dollars. Les Américains, furieux de s'être laissé imposer ce qu'ils considéraient comme un indésirable à bord, s'étaient opposés à cette présence jusqu'à la veille du départ mais, placés au pied du mur, avaient fini par donner leur feu vert.

Avec Mark Shuttleworth, la Nasa change d'approche et, constatant l'impossibilité de refuser à bord de l'ISS les passagers payants proposés par leur partenaire russe, préfèrent débattre d'un protocole commun définissant les conditions d'accès ainsi que l'entraînement et la sélection des candidats astronautes-amateurs. « Nous en arrivons presque au point où nous tomberons d'accord sur tous les critères avec nos partenaires internationaux » , déclare Kirsten Larson, porte-parole de la Nasa à Washington.

Originaire du Cap, Mark Shuttleworth s'envolera ainsi vers la Station Spatiale Internationale à bord d'un vaisseau Soyouz en avril prochain, accompagné d'un cosmonaute russe et d'un astronaute italien, Roberto Vittori.

Mark Shuttleworth, riche et populaire

Mark Shuttleworth est la figure emblématique de la réussite africaine. Diplômé d'une école de commerce, féru d'informatique, il lançait en 1996 un des premier sites d'e-commerce en ligne sur le Web, qu'il avait confectionné dans un appentis de la maison de ses parents. Mais surtout, il avait programmé un logiciel d'authentification et d'encryptage des transactions considéré comme révolutionnaire pour l'époque.

Il était déjà millionnaire en dollars lorsque la compagnie américaine Verisign, spécialisée dans les transactions électroniques, rachetait sa compagnie, Thawte Consulting, pour 575 millions de dollars. Shuttleworth décidait alors d'octroyer une prime de 165.000 dollars américains à chacun des 57 employés de son entreprise, y compris les deux femmes de ménage et le jardinier, ce qui rendit du jour au lendemain ce parfait inconnu à la fois célèbre et extrêmement populaire.

Aujourd'hui, Mark Shuttleworth possède une nouvelle société qu'il a créée, HBD (www.hbdvc.com), spécialisée dans la création d'entreprises en Afrique. Il s'est aussi vu confier par le président sud-africain Thabo Mbéki un mandat de conseiller aux nouvelles technologies.

Se déclarant assez nerveux à l'idée d'un séjour de 10 jours en orbite, Mark Shuttleworth affirme que le but de son voyage dépasse la simple idée d'une balade touristique, mais qu'il désire avant tout prendre une part active au programme de vol, au lancement et à la manœuvre du vaisseau Soyouz, ainsi qu'aux programmes scientifiques de la Station Spatiale Internationale.

Le premier bénévole de l'espace ?

Cela vous intéressera aussi