Sciences

Le premier touriste spatial japonais doit céder sa place à une américaine

ActualitéClassé sous :Univers , touriste spatial , tourisme spatial

Le tourisme spatial est réservé aux personnes fortunées... et en bonne santé ! Daisuke Enomoto, un entrepreneur japonais de 35 ans, devait décoller ce 14 septembre vers la Station Spatiale Internationale. Suite à son échec aux tests médicaux, ce ne sera finalement pas lui le quatrième touriste de l'espace.

Daisuke Enomoto, riche homme d'affaire, ne sera pas le premier touriste spatial japonais. © NASA

Née au début du siècle, l'entreprise Space Adventures, qui détient un contrat d'exclusivité jusqu'en 2007 avec l'Agence spatiale fédérale russe, exploite les vols spatiaux à des fins touristiques. Pour la coquette somme de 20 millions de Dollars US, elle a déjà « offert » à trois touristes la chance de séjourner dans la Station Spatiale Internationale (ISS). Le millionnaire américain Dennis Tito avait été le premier en 2001, suivi du Sud-Africain Mark Shuttleworth en 2002, puis de l'homme d'affaires américain Greg Olsen en 2005. Cette année, grâce à cette société russo-américaine, un quatrième candidat devrait s'envoler, en septembre, du cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan).

C'est à bord d'un vaisseau russe Soyouz, tel que celui-ci, que s'envolera le prochain candidat à un séjour touristique dans la Station Spatiale Internationale. © NASA

Après un entraînement intensif à la Cité des Etoiles, près de Moscou, Daisuke Enomoto, un milliardaire japonais, était à deux doigts de recevoir son billet pour s'envoler vers l'ISS à bord d'un Soyouz TMA-9, et le Japon se réjouissait déjà d'envoyer son premier touriste dans l'espace. Mais il « n'a pas réussi les tests médicaux et ne pourra pas voler en septembre », a déclaré le porte-parole de Roskosmos, Igor Panarine. Cloué au sol pour raisons médicales, « il n'est pas exclut qu'il puisse voler à l'avenir, après des mesures supplémentaires », a ajouté M. Panarine, sans préciser quelles étaient ces « mesures ».

Si la décision est confirmée officiellement, c'est Anoushe Ansari, une Américaine d'origine iranienne, qui prendra la place de l'homme d'affaire nippon. Présidente d'une société de télécommunication aux Etats-Unis et âgée de 38 ans, elle s'entraînait en tant que doublure aux côtés du Japonais. Si elle est reconnue apte au vol, elle accompagnera, le 14 septembre prochain, les membres du 14ème équipage permanent de l'ISS - le Russe Mikhaïl Tiourine et l'Américain Michael Lopez-Alegria. La fin de ce séjour dans l'espace est prévue 10 jours plus tard, avec un retour sur Terre en compagnie du 13ème équipage - le Russe Pavel Vinogradov et l'Américain Jeffrey Williams.

A défaut d'un premier touriste spatial japonais, ce sera donc probablement une femme, la première en tant que touriste, qui rejoindra la Station Spatiale Internationale.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi