Troisième mission réussie pour le lanceur Antares. Après deux vols de qualification, dont un avec un cargo Cygnus lancé à destination de l'ISS, cette mission marque le début de l'activité commerciale pour ce système de lancement privé. © Bill Ingalls, Nasa

Sciences

Le cargo Cygnus réussit son amarrage à l’ISS

ActualitéClassé sous :Astronautique , Cygnus , station spatiale internationale

Le pari de la Nasa de confier au secteur privé le ravitaillement de la partie américaine de la Station se révèle gagnant. Après son vol de démonstration en septembre, le Cygnus d'Orbital Sciences commence sa carrière commerciale par un succès. Il est maintenant amarré à la Station jusqu'à la mi-février.

Après de multiples reports, le deuxième des neuf vaisseaux Cygnus a été lancé avec succès le 9 janvier dernier, depuis la base de lancement de la Nasa située sur l'île de Wallops, en Virginie, à bord du lanceur Antares d'Orbital Sciences. Ce lancement est le premier des trois prévus cette année.

Le cargo, dont le module pressurisé est construit par Thales Alenia Space, transporte quelque 1.400 kg de fret, dont des expériences scientifiques. Cygnus s'est amarré à la Station ce dimanche. Il a été capturé par le bras robotique de la Station, qui l'a amarré au module Harmony. Il devrait y rester jusqu'à la mi-février, date à laquelle il effectuera une rentrée destructive dans l'atmosphère. Ce départ ouvrira la voie à la troisième mission du cargo Dragon de SpaceX, dont le lancement est prévu le 22 février.

Transfert du lanceur Antares sur son pas de tir de la base de lancement de Wallops. © Bill Ingalls, Nasa

Début des activités commerciales du cargo Cygnus

Plus de trois mois après son vol de démonstration, Orbital Sciences a commencé son service de ravitaillement de la Station pour le compte de la Nasa dans le cadre d'un contrat portant sur le lancement de neuf cargos d'ici à 2016. Ce contrat prévoit le lancement de quatre modèles en configuration standard, avec une capacité d'emport de 2.000 kg de charge, et de cinq modèles en configuration améliorée avec une capacité d'emport amenée à 2.700 kg.

La décision de la Nasa d'augmenter la durée de vie de la Station spatiale internationale jusqu'en 2024 au moins laisse à penser que de nouveaux contrats seront passés avec Orbital Sciences et SpaceX. Et ce alors que la carrière de l'ATV, le cargo spatial de l'Agence spatiale européenne, s'arrêtera après son cinquième et dernier lancement prévu en juin de cette année.

Lancement empêché par l’activité solaire

Initialement prévue le 18 décembre, cette mission de ravitaillement de la Station avait été reportée une première fois en raison d'une panne d'un des deux circuits de refroidissement de l'ISS. Panne qui a nécessité la sortie dans l'espace en urgence de deux astronautes pour la réparer.

Le lancement a été reporté une seconde fois après qu'une éruption solaire, survenue le 7 janvier, ait cloué au sol le lanceur, dont le tir était prévu le lendemain. Le risque était grand que les particules solaires endommagent l'électronique de bord d'Antares, mais également du cargo Cygnus.

En novembre 2011, la sonde Phobos-Grunt, lancée par la Russie à destination de Phobos, avait été victime de ces radiations. Certes, elle embarquait des composants contrefaits, mais il n'en demeure pas moins que les particules solaires sont à l'origine des dysfonctionnements sur le système informatique de la sonde.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi